/lifestyle/family
Navigation
Le courrier des parents

Mon adolescente m’en veut!

Mon adolescente m’en veut!
Photo fotolia À la période de l’adolescence, il faut que vous reteniez que votre rôle est de préserver la meilleure communication possible avec votre ado. Même si votre adolescente est en colère contre vous, elle a quand même besoin de votre support.

Coup d'oeil sur cet article

Question : Bonjour. Ma fille de 15 ans est fâchée contre moi. Elle ne m’adresse plus la parole. Bien que je lui aie dit qu’à 10 h elle devait arrêter de parler au téléphone, elle n’a pas arrêté. J’ai alors pris un autre téléphone pour dire à son amie que c’était assez, qu’il était maintenant temps de raccrocher. Ce n’était pas la première fois que je lui demandais d’arrêter ses conversations à des heures que je considère trop tard, surtout qu’elles s’étaient parlé durant la journée. J’ai fait cela parce que depuis quelque temps, elle ne veut en faire qu’à sa tête et elle doit comprendre que je ne veux pas répéter sans cesse les mêmes choses. J’attends qu’elle se décide à me parler ou je tente une réconciliation?

Question : Bonjour. Ma fille de 15 ans est fâchée contre moi. Elle ne m’adresse plus la parole. Bien que je lui aie dit qu’à 10 h elle devait arrêter de parler au téléphone, elle n’a pas arrêté. J’ai alors pris un autre téléphone pour dire à son amie que c’était assez, qu’il était maintenant temps de raccrocher. Ce n’était pas la première fois que je lui demandais d’arrêter ses conversations à des heures que je considère trop tard, surtout qu’elles s’étaient parlé durant la journée. J’ai fait cela parce que depuis quelque temps, elle ne veut en faire qu’à sa tête et elle doit comprendre que je ne veux pas répéter sans cesse les mêmes choses. J’attends qu’elle se décide à me parler ou je tente une réconciliation?

Réponse : Bonjour. À la période de l’adolescence, il faut que vous reteniez que votre rôle est de toujours préserver la meilleure communication possible avec votre adolescente. Même si votre adolescente est en colère contre vous, elle a quand même besoin de votre support. Ce qui s’est passé lors de la conversation téléphonique est peut-être dû à une mauvaise interprétation de la règle. Il faut que les règles soient très claires et, surtout, vous devez préciser ce que vous ferez dans le cas où celles-ci ne sont pas respectées. Pour votre adolescente, le plus difficile à prendre, c’est le fait que vous soyez entrée dans sa vie privée, en ­décrochant le téléphone. On peut donc la prévenir de la conséquence si elle ne respecte pas la règle. Si elle raccroche le téléphone plus tard que 22 heures, elle ne pourra pas l’utiliser le lendemain, par exemple. Je vous recommande donc de ne pas répéter ce moyen d’intervention pour mettre fin à la conversation.

Les adolescents ont besoin de demeurer en communication avec leurs amis...

Même si les adolescents se sont vus toute la journée, il est normal, dans ce groupe d’âge, qu’ils veuillent se reparler (par téléphone, MSN, messages textes...). C’est une façon pour eux de demeurer en contact avec les personnes qui, selon eux, les comprennent le plus. Les amis à la période de l’adolescence sont très importants : c’est leur façon de se forger leur identité et de se raffiner comme personne. N’ayez crainte, tout cela n’est que temporaire. L’important est de ne pas briser le lien de confiance et de communication avec votre fille et de récupérer le mieux possible la situation. Essayez d’amener votre fille au resto par exemple, parlez-lui dans la voiture, mais l’important est de s’assurer d’être seul avec et de discuter de tout cela calmement. ­Revenez sur les règles et faites preuve d’ouverture. Évitez de démissionner ou de faire preuve d’indifférence. N’oubliez pas que l’adolescence rythme toujours avec négociation et compromis, et ce, de part et d’autre.

Commentaires