/news/health
Navigation
Santé mentale

Suicide : l'effet de contagion est élevé chez les 12-13 ans

suicide jeunes
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’effet de contagion du suicide chez les jeunes existe bel et bien, et ceux âgés de 12 et 13 ans sont particulièrement à risques, a révélé une étude de l’Université d’Ottawa.

La recherche qui a examiné les données concernant 22 000 jeunes de 12 à 17 ans, a permis de montrer que ceux de 12 et 13 ans ayant été exposés à un suicide étaient cinq fois plus susceptibles de songer de mettre fin à leurs jours ou d’affirmer avoir déjà fait une tentative.

Les résultats obtenus sont pratiquement identiques même si le jeune ne connaissait pas personnellement la victime, ont observé les chercheurs.

«Les propos (élogieux) abondent quand un enfant décède, mais ils peuvent vite devenir dangereux dans les cas de suicide. Quand d’autres jeunes vulnérables entendent ou lisent les témoignages de tous ces gens qui encensent la personne disparue, ils souhaiteraient que leurs proches en fassent autant à leur égard», a expliqué le professeur Ian Colman, professeur adjoint au Département d’épidémiologie et de médecine sociale de l’Université d’Ottawa.

«Les résultats confirment sans aucun doute le bien-fondé des interventions en milieu scolaire, par opposition aux interventions qui ciblent uniquement les personnes à haut risque, comme les amis de la personne suicidée», a ajouté M. Colman.

L’étude a été publiée dans le Canadian Medical Association Journal.

 

Commentaires