/news/politics
Navigation
Avortement

Le docteur Henry Morgentaler est mort

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Le docteur Henry Morgentaler, devenu célèbre pour sa lutte en faveur du droit à l’avortement au Canada, est mort mercredi à l’âge de 90 ans.

Il aurait succombé à une crise cardiaque mercredi matin à son domicile de Toronto, d’après le Globe and Mail.

Juif né en Pologne en 1923, le Dr Morgentaler a survécu aux camps d’extermination nazis.

Il s’installe au Québec au début des années 1950 et étudie la médecine à l’Université de Montréal, où il obtient son doctorat. Il devient citoyen canadien quelques années plus tard.

Scandalisé par les conditions dans lesquelles sont pratiqués les avortements, illégaux à l’époque, il décide de se battre pour la légalisation de l’arrêt volontaire de grossesse, défiant ouvertement la loi en affirmant haut et fort qu’il a déjà pratiqué des milliers d’avortements.

Légalisation et controverse

En 1968, le Dr Morgentaler ouvre sa première clinique privée à Montréal, la première à offrir un service d’avortement sécuritaire au pays.

Il soulève alors l’ire des militants pro-vie au Québec et se fait même poursuivre par le gouvernement du Québec. Acquitté par un jury en première instance, il est condamné à 18 mois de prison en Cour d’appel, avant d’être de nouveau acquitté.

La situation se reproduit aux débuts des années 80 en Ontario. Mais cette fois la cause se rend jusqu’en Cour suprême qui prend une décision historique le 28 janvier 1988 en décriminalisant l’avortement au Canada, jugeant que la loi sur l’avortement est inconstitutionnelle.

Bilan

Henry Morgentaler estime avoir effectué environ 100 000 avortements thérapeutiques au cours de ses 35 ans de carrière et avoir formé une centaine de médecins à ses méthodes.

Tombé malade en 2006, il avait dû subir un pontage coronarien et réduire ses activités. Il avait toutefois continué de travailler à temps partiel, supervisant notamment le fonctionnement de ses six cliniques (Montréal, Toronto, Ottawa, Edmonton, Fredericton et St. John’s).

Le Dr Morgentaler a par ailleurs reçu en 2008 l’Ordre du Canada «pour avoir donné aux femmes diverses options concernant leurs soins de santé, pour sa détermination à influencer les politiques publiques canadiennes et pour son rôle de chef de file au sein d'organisations humanistes et civiles».

 

Commentaires