/lifestyle/casa
Navigation
FLEURS ET JARDINS

Montréal à Atlanta

Coup d'oeil sur cet article

Le Jardin botanique d’Atlanta est l’hôte d’une exposition de mosaïcultures qui ont été conçues et fabriquées par des artistes horticulteurs de Montréal.

 

Le Jardin botanique d’Atlanta est l’hôte d’une exposition de mosaïcultures qui ont été conçues et fabriquées par des artistes horticulteurs de Montréal.

Autrefois carrefour du commerce du coton, Atlanta joua un rôle important dans l’histoire des Afro-Américains et du mouvement des droits civiques américain. Martin Luther King et son fils Martin Luther King Jr y furent pasteurs, et elle devint en 1973 la première grande ville du sud des États-Unis à élire un maire noir. Atlanta est aujourd’hui une métropole très dynamique et prospère où sont installés les sièges sociaux des plus grandes corporations multinationales, dont AT & T, CNN, Coca-Cola, Delta Air Lines, Home Depot, Newell-Rubbermaid et UPS. Avec un trafic annuel de près de 100 millions de passagers, l’aéroport d’Atlanta est le plus achalandé du globe.

Malgré un développement fulgurant durant les dernières décennies, Atlanta demeure une ville à échelle humaine d’une étonnante beauté. Il suffit de traverser le magnifique Piedmont Park – créé par l’architecte paysagiste Frederick Law Olmsted, aussi concepteur du Parc du Mont-Royal à Montréal – et de marcher le long de l’avenue du même nom, bordée de superbes maisons plus que centenaires entourées de coquets jardins, pour s’imprégner durablement de l’ambiance unique de cette grande métropole américaine. Cependant, le joyau de cette cité est assurément son jardin botanique, que j’ai eu le privilège de visiter en avril dernier. J’ai été littéralement soufflé par cet endroit magnifique duquel se dégage beaucoup de noblesse et de classe. Avec le Jardin botanique de Montréal et celui de Kew en Angleterre, le Jardin botanique d’Atlanta figure selon moi parmi les plus beaux de la planète.

Un jardin botanique exceptionnel

Fondé il y a un peu moins de 40 ans, le Jardin botanique d’Atlanta comprend une vingtaine d’aménagements tous plus somptueux les uns que les autres. Que ce soit la fabuleuse collection d’orchidées Fuqua, la passerelle Kennedy sillonnant à une hauteur de plus 10 mètres à travers une forêt de tulipiers centenaires en pleine floraison ou le parterre Levy au centre duquel figure une fontaine surmontée d’une superbe sculpture de verre créée par l’artiste de renommée internationale Dale Chihuly, tout est aménagé avec soin et précision dans ce jardin exceptionnel. Le moindre arrangement en pot est réalisé avec élégance et un souci du détail peu commun. Et comme si toutes ces merveilles n’étaient pas suffisantes, le Jardin botanique d’Atlanta est l’hôte d’une impressionnante exposition de mosaïcultures intitulée Imaginary Worlds.

L’expertise montréalaise à l’œuvre

L’exposition Imaginary Worlds présentée actuellement au Jardin botanique d’Atlanta est constituée d’une dizaine de mosaïcultures spectaculaires, dont un duo de poissons faisant une valse, une jolie licorne, deux cobras d’allure princière et la fameuse Terre mère – une version réduite de l’œuvre originale qu’on a pu voir lors des Mosaïcultures Internationales de Montréal en 2003.

C’est Lise Cormier, directrice de Mosaïcultures Internationales de Montréal qui, avec son équipe, a créé et réalisé de toutes les œuvres présentées au Jardin botanique d’Atlanta. Ces mosaïcultures ont été construites en atelier à L’Assomption et transportées aux États-Unis dans une dizaine de camions remorques. Une équipe d’artistes soudeurs et d’horticulteurs montréalais a ensuite été dépêchée sur place afin d’installer les structures et de compléter leur végétalisation en collaboration avec l’équipe du Jardin botanique d’Atlanta. La directrice, Mary Pat Matheson, m’a expliqué que ce fut un grand plaisir et un honneur de travailler avec Lise Cormier et son équipe. Il semble s’être créé une relation particulièrement chaleureuse entre l’équipe montréalaise et celle du Jardin botanique d’Atlanta. En discutant avec Mme Matheson et en échangeant avec quelques-uns des jardiniers du Jardin botanique d’Atlanta, je me suis rapidement rendu compte à quel point les Atlantans sont sympathiques et ouverts.

Une importante compétition de mosaïcultures à Montréal cet été

En plus de pouvoir visiter l’exposition de mosaïcultures Imaginary Worlds présentée au Jardin botanique d’Atlanta, le public pourra aussi s’émerveiller cet été devant la beauté de ces impressionnantes sculptures végétales ici même, au Québec, puisque les Mosaïcultures Internationales Montréal 2013 se dérouleront au Jardin botanique de Montréal du 22 juin au 29 septembre prochain. C’est sous le thème Terre d’espérance que seront présentées près d’une cinquantaine d’œuvres. Quelque 200 artistes horticulteurs provenant entre autres d’Angleterre, de Californie, de Chine, du Japon et de Turquie s’ajoutent aux horticulteurs canadiens pour créer ce qui sera la plus importante compétition d’art horticole de la planète.

Montréal, chef de file de la mosaïculture

Depuis maintenant 15 ans, Mosaïcultures Internationales de Montréal a développé une expertise unique dans la conception et la réalisation d’expositions de mosaïcultures. 

En plus d’être l’organisateur des Mosaïcultures Internationales Montréal 2013, et d’avoir conçu et fabriqué les œuvres présentées au Jardin botanique d’Atlanta, Mosaïcultures Internationales de Montréal a aussi représenté la Ville de Montréal lors de plusieurs expositions horticoles prestigieuses tant en Amérique, en Asie qu’en Europe. Les œuvres présentées par Mosaïcultures Internationales de Montréal ont été primées à maintes reprises, notamment aux Floralies de Nantes en 2000, à l’exposition Euroflora 2001 de Gênes, aux Floralies Internationales de Liège en 2003 ainsi que lors des Mosaïcultures Internationales qui ont eu lieu à Shanghai en 2006 et à Hamamatsu au Japon en 2009. Sous la direction de Lise Cormier, l’équipe de Mosaïcultures Internationales de Montréal a conçu et réalisé l’Homme qui plantait des arbres et l’Arbre aux oiseaux, deux œuvres monumentales qui seront présentées cet été au Jardin botanique de Montréal dans le cadre des Mosaïcultures Internationales Montréal 2013.

  • Pour en savoir plus sur l’exposition Imaginary Worlds, présentée au Jardin botanique d’Atlanta jusqu’en octobre 2013, cliquez au www.atlantabotanicalgarden.org. Pour obtenir plus d’informations concernant les Mosaïcultures Internationales Montréal 2013, visitez le site Internet www.mosaiculturesinternationales.ca.

Les suggestions d’Albert

> Je vous propose de vous procurer le tout nouveau rosier Les Impatients. Créé par la pépinière Abbotsford, ce superbe rosier arbore une floraison rose parfumée, très abondante et continuelle, de juin à octobre. Quatre dollars par plant vendu seront versés à l’organisme Les Impatients, qui vient en aide aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. En plus d’être vendu à la pépinière Abbotsford, le rosier Les Impatients est disponible à la Pépinière Jasmin et chez Jardins Cléroux. Pour obtenir plus d’informations sur le rosier Les Impatients, cliquez à l’adresse suivante : impatients.ca

Faites-moi parvenir une description des ­conférences et des expositions offertes par votre société d’hor­ti­culture. Je ne pourrai pas toutes les mentionner, mais je choisirai celles susceptibles d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs. Vous pouvez m’envoyer un courriel à l’adresse suivante: amondor@journalmtl.com.

Commentaires