/news/currentevents
Navigation
Lac Témiscamingue

Démantèlement d’un charnier de carcasses de vaches

Coup d'oeil sur cet article

Un véritable charnier où s’entassaient des carcasses de vaches présentant différents niveaux de putréfaction se trouvait à environ 250 mètres d’une baie du Lac Témiscamingue a été démantelé.

 

Un véritable charnier où s’entassaient des carcasses de vaches présentant différents niveaux de putréfaction se trouvait à environ 250 mètres d’une baie du Lac Témiscamingue. Il a été démantelé le 31 mai.

Le propriétaire d’une terre située à l’est du Chemin du Royaume des cèdres à St-Bruno-de-Guigues avait fait toute une trouvaille voilà deux semaines. Il a d’abord été saisi à la gorge par une forte odeur putride. Sa stupéfaction a atteint son comble lorsqu’il a découvert les restes d’une dizaine de vaches, selon son estimation, dans un fossé naturel aux limites de sa propre terre. Il a immédiatement porté plainte au MAPAQ. L’homme a préféré ne pas nous donner d’entrevue, mais son voisin en avait gros sur le cœur.

«Ce qui me fait peur dans tout ça, s’est inquiété Donald Alarie, c’est qu’à cet endroit, il y a des eaux pluviales qui coulent vers le «creek». Ça descend dans le lac Témiscamingue. Est-ce que ça va se rendre jusque dans mon puits? Aussi, les ours et les ratons laveurs qui viennent manger ces vaches qui étaient probablement malades, ils répandent ça partout dans les environs. J’espère ben qu’il y a quelqu’un qui va s’en occuper, que les agriculteurs ne sont pas au-dessus des lois.»

Enfouissement

Lorsque le Journal est arrivé sur les lieux, un tracteur de ferme transportait les carcasses chargées dans une remorque près d’une fosse qu’une excavatrice était en train de creuser.

«L’enfouissement d’animaux impropres à la consommation est permis sur les fermes, a indiqué Maurice Lamontagne, directeur adjoint à la Direction générale de la santé animale et de l’inspection des aliments (DGSAIA) du MAPAQ à Québec. Mais ce n’est pas ce que nous privilégions. Il y a d’abord la récupération par des entreprises spécialisées, l’acheminement à des Lieux d’enfouissement techniques (LET). En tout dernier lieu, lorsque l’enfouissement à la ferme est utilisé, il doit se faire selon des règles strictes.»

 

Commentaires