/entertainment/comedy
Navigation
Humour

Le Zoofest voit grand en 2013

Coup d'oeil sur cet article

Cent spectacles d’humour, de musique et de théâtre, livrés par 300 artistes, dans 10 salles différentes. C’est ce que propose le Zoofest qui célèbre ses cinq ans cette année.

De nombreux artistes de la relève se sont donné rendez-vous mercredi soir au Club Soda pour le dévoilement de la programmation du plus «mouton noir» des festivals montréalais qui se tiendra du 4 au 28 juillet.

«Il y a cinq ans, deux personnes croyaient en Zoofest : Gilbert Rozon et moi, a raconté Martin Durocher, directeur général et artistique du Zoofest. Tout le monde pensait qu’on allait échouer. Personne ne croyait qu’un festival avec des artistes émergents, des salles underground et des billets en bas de 20 $ pouvait survivre.»

En quatre éditions, l’événement pluridisciplinaire est passé de 13 000 à 80 000 festivaliers. Les organisateurs espèrent attirer quelque 100 000 visiteurs cette année.

Humour à petit prix

Ce qui fait la force de Zoofest, c’est notamment sa grande variété de spectacles d’humour auxquels les spectateurs peuvent assister pour moins de 20 $. Parmi les têtes d’affiches, Adib Alkalidey, qui a été nommé «Découverte de l’année» au dernier Gala des Olivier, présentera un spectacle à l’Agora Hydro-Québec de l’UQAM les 23, 24 et 25 juillet.

Rémi-Pierre Paquin fera partie du spectacle On est tous des pompiers, au cours duquel cinq chums de gars viendront raconter leurs folles aventures de tournée. Une production qu’il décrit comme un mélange entre l’Odyssée d’Homère et The Hangover.

«Les moments rocambolesques qu’on a vécus et qu’on se dit qu’on ne pourra jamais raconter, on va les raconter», a mentionné l’acteur.

La série 60 minutes avec..., qui a permis de faire connaître des artistes tels que Guillaume Wagner et Jérémy Demay, revient cette année pour nous faire découvrir des humoristes comme Mathieu Cyr, Simon Delisle ou Mélanie Couture qui monteront sur la scène du Monument-National.

Le public aura aussi droit à des duos comiques qui vont se partager la scène, 30 minutes pour chaque humoriste. C’est le cas de Kim Lizotte et Louis T. dont les deux visions différentes vont s’affronter.

«Zoofest c’est une tribune qui permet d’aller assez loin dans l’humour. C’est un public qui est prêt à voir l’humour de demain, aujourd’hui», a mentionné Louis T.

Sortir de la métropole

Tout au long du festival, un jury assistera aux performances. L’acteur Maxime Le Flaguais en fait partie. «Je suis certain de découvrir de beaux talents a-t-il mentionné. En tant que membre du jury, je dois assister à un minimum de 11 spectacles, mais je vais en voir plus, c’est certain.»

À la fin du Zoofest, trois prix seront remis à des artistes s’étant particulièrement démarqués pendant l’événement. Le festival s’engage à épauler ces artistes pour les faire connaître en dehors de Montréal. «De Chicoutimi à Sherbrooke, j’aimerais qu’on puisse aider les artistes de notre programmation à se produire partout en province», a mentionné le directeur artistique, Martin Durocher.

Le Zoofest se tiendra du 4 au 28 juillet.

 

 

 

Commentaires