/entertainment
Navigation
Sondages BBM du printemps

Arcand loin devant

Coup d'oeil sur cet article

Le 98,5 solidifie son avance au palmarès des radios montréalaises, selon les sondages BBM. Couvrant la période du 25 février au 26 mai, l’étude montre que l’antenne de Paul Arcand obtient des parts de marché de 21,9%, confirmant son titre de station la plus écoutée au pays.

Il s’agit d’une hausse de 1,5% comparativement au précédent coup de sonde, effectué cet hiver. La fin du lock-out dans la LNH explique en partie cette augmentation. Les émissions de sport de Ron Fournier et Michel Villeneuve ont beaucoup profité du retour du Tricolore. «L’absence de hockey commençait à peser lourd, cet automne», admet Michel Lorrain, directeur général du 98,5, en entrevue au Journal de Montréal.

Le matin, Paul Arcand rallie 31,1% de l’auditoire, loin devant son rival radio-canadien, René Homier-Roy (18%). Ce dernier quittera C’est bien meilleur le matin le 21 juin. Sa successeure, Marie-France Bazzo, saura-t-elle mieux faire à l’automne? Les paris sont ouverts.

Encore une fois, toutes les têtes d’affiche du 98,5 dominent leur case horaire, d’Isabelle Maréchal (18,8%) en avant-midi à Paul Houde (22,4%) au retour. «C’est comme si on venait de gagner la Coupe Stanley et Paul Arcand était le meilleur compteur, commente M. Lorrain. C’est une excellente nouvelle pour les radios de contenu.»

Parlant de radios parlées, la Première Chaîne, qui deviendra ICI Première en août, s’illustre en ralliant 12,9% du public.

Avant le grand changement

Rythme, qui dévoilait récemment des changements majeurs dans sa grille automnale, a également connu un joli printemps, enregistrant des parts de marché de 17%, devant son concurrent direct, Rouge FM (12,2%).

Véronique Cloutier, qui pilotera l’émission du retour la saison prochaine, quitte Les midis de Véro la tête haute: son rendez-vous quotidien rejoint en moyenne 59 790 personnes, une augmentation de 5% par rapport au précédent sondage (Tous 2+). Le rendez-vous demeure en deuxième position des émissions du midi, derrière Dutrizac au 98,5 FM.

Du côté d’Heureux! Montréal, qui disparaîtra des ondes la semaine prochaine, on termine l’aventure avec 47 340 fidèles auditeurs. Les animateurs Mitsou et Sébastien ­Benoit resteront dans la famille Rythme FM après le départ de l’émission. La première déménagera à l’heure du lunch; le deuxième retrouvera un micro (on ignore toujours lequel) après une pause de quelques mois pour aller tourner Occupation double en ­Espagne.

Les bouleversements annoncés n’inquiètent pas André Saint-Amand, vice-président Programmation des stations musicales de Cogeco Diffusion. «La transformation n’est pas drastique, note-t-il. On n’a pas mis tout le monde dehors! On reste en terrain familier. Nos valeurs sûres changent de case horaire. Elles arrivent avec de nouvelles émissions. Rythme est la station musicale la plus écoutée depuis plusieurs années. Tu peux surfer au sommet, mais si tu passes tout droit, la pente peut être abrupte. Il faut savoir injecter des nouveautés au bon moment pour stimuler l’auditeur.»

Directrice des programmes à Rouge FM, Brigitte Simard indique qu’il s’agit du meilleur sondage de l’histoire du réseau, né en août 2011. Elle souligne notamment les belles performances de Joël Legendre à l’heure du lunch. «Nos avancées ont shaké notre concurrent, croit-elle. La grille que nous avons mise en place est stable. C’est en train de payer. On gravit la montagne pas à pas vers le sommet.»

NRJ devant CKOI

Chez NRJ, on maintient sa pointe de tarte à 7,3%, comparativement à 7,1% l’automne dernier. «Chez les 18-34 ans, notre groupe ­cible, on est numéro 1», insiste Martin Tremblay, directeur des programmes de l’antenne musicale, qui a renouvelé les contrats de Philippe Bond et d’Anaïs Favron, animateurs de C’t’encore drôle. «On bâtit avec l’émission du matin», ­explique M. Tremblay.

CKOI continue d’observer un recul. Atteignant 6,3% à pareille date l’an dernier, ses parts de marché s’établissent aujourd’hui à 5,5%.

Enfin, près d’un an après son arrivée dans l’univers radiophonique montréalais, CHOI Radio X peine toujours à susciter l’intérêt des auditeurs. Après avoir atteint un maigre 0,8% l’automne dernier, la station enregistre aujourd’hui des parts de marché de 0,7%.

Commentaires