/lifestyle/health
Navigation
Santé

Hop ! En vacances !

Hop ! En vacances !
photo fotolia Avant de s’exposer au soleil, nous avons développé le reflexe de protéger notre peau avec un écran solaire, mais il faut également développer le reflexe de se protéger les yeux avec de bons verres fumés.

Coup d'oeil sur cet article

Ma dernière chronique avant les vacances! Je serai de retour dans les pages du cahier Votre Vie du Journal en septembre. Entretemps, je compte bien profiter de la belle saison pour prendre le temps de relaxer et, tout comme moi, je vous invite à bien le faire.

Ma dernière chronique avant les vacances! Je serai de retour dans les pages du cahier Votre Vie du Journal en septembre. Entretemps, je compte bien profiter de la belle saison pour prendre le temps de relaxer et, tout comme moi, je vous invite à bien le faire.

Nous subissons tous diverses pressions qui agressent aussi bien notre mental que notre physique. Cette abondance de stimuli finit par générer des réflexes de repli. C’est ce qu’on appelle le stress. Les vacances sont sans aucun doute la meilleure façon de le tempérer si on est toutefois capable de s’en libérer, car le stress est désormais notre compagnon de tous les jours, à longueur d’année, au travail. C’est probablement la raison pour laquelle plusieurs d’entre nous l’invitent également en vacances. C’est pourtant le pire compagnon à convier! En fait, les vacances sont faites pour l’oublier durant quelque temps, afin de mieux l’affronter au retour.

Se détendre

Comme la fatigue, le stress affecte directement notre résistance physique et nos capacités intellectuelles. Si vous êtes de ceux qui pensent être indispensables à leur travail et conséquemment qu’il est essentiel de garder un lien avec celui-ci, même en vacances, le stress a bien fait son travail avec vous. Il vous contrôle! Et lui ne prend pas de vacances, car il n’aime pas les vacances. En fait, son travail consiste à ne pas vous en procurer afin de pouvoir réaliser son propre travail!

Pour ma part, le stress je le connais bien, mais je lui réserve des instants qui lui déplaisent joliment. J’aime bien jouer au golf, un sport aux multiples bienfaits, qui est en quelque sorte complémentaire à mon métier de chirurgien... Il développe la précision, la concentration, la coordination, le calme, l’application, la maîtrise du geste, le respect des règles et des traditions et, surtout, je peux m’y permettre de manquer mon coup!

Bon été!

Commentaires