/news
Navigation
Nouveau Mouvement pour le Québec

Jocelyn Desjardins précise les raisons de sa démission

Jocelyn Desjardins
Photo Archives / Agence QMI Jocelyn Desjardins, a précisé, dimanche, les raisons de sa démission.

Coup d'oeil sur cet article

L'ex-président du Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ), Jocelyn Desjardins, a précisé dimanche que c’est un désaccord entre lui et une délégation du NMQ lors de l’assemblée générale du Conseil de la souveraineté du Québec (CSQ), samedi, qui l’a poussé à démissionner.

Lors de cette assemblée, Jocelyn Desjardins affirme qu’il s’est opposé à ce que le Conseil de la souveraineté du Québec soit financé par des partis politiques, ce qu’aurait rejeté son président, Gilbert Paquette. M. Desjardins aurait par la suite demandé aux délégués du NMQ de quitter la réunion, ce qu’ils auraient refusé de faire.

«Dans les circonstances, j’y ai vu un désaccord de fond trop important pour poursuivre mon travail de porte-parole et de président du NMQ et j’ai, dans l’heure, signifié à tous mon retrait de l’organisation », a-t-il dit dans un communiqué, publié dimanche, pour expliquer les raisons de son départ de ce mouvement indépendantiste annoncé la veille.

«Le fait que ces partis (qui ont tant contribué au dysfonctionnement du mouvement indépendantiste dans son ensemble) continuent à financer le CSQ et à se garder de la sorte un droit de regard, voire de vie ou de mort sur celui-ci, m’apparaissait comme fortement problématique », a ajouté Jocelyn Desjardins.

Il a précisé que les partis politiques souverainistes, dont le Parti québécois, tentent de contrôler les groupes de la société civile qui prônent l’indépendance grâce à des contributions financières.

«Je sais trop combien les partis politiques ne veulent que retenir la bride des mouvements comme le nôtre. Leur financement continue à leur donner un pouvoir», a dit l'ex-président du Nouveau Mouvement pour le Québec.

Il a donc écorché le Conseil de la souveraineté du Québec.

«J’en suis venu à croire que le CSQ n’est pas en mesure de porter les ambitions d’une grande organisation de la société civile», a-t-il mentionné dans son communiqué.

 

 

Commentaires