/news/currentevents
Navigation
Tadoussac

La vie de Capitaine Crochet menacée

rorqual
Capture d'écran: TVA Nouvelles Capitaine Crochet, surnommée ainsi pour sa nageoire dorsale arquée, a été repérée empêtrée dans un engin servant pour la pêche au crabe jeudi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

TADOUSSAC - Bien connue pour son nom à Tadoussac, Capitaine Crochet, la femelle rorqual commun est observée chaque année depuis 1994 au parc marin, mais voilà que la vie de la baleine vedette est menacée.

Capitaine Crochet, surnommée ainsi pour sa nageoire dorsale arquée, a été repérée empêtrée dans un engin servant pour la pêche au crabe jeudi dernier. Une opération a été mise en branle pour tenter de lui venir en aide.

Parcs Canada, le Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM) et Pêches et Océans Canada surveillent de près l'animal depuis la semaine dernière. Des équipes s'affairent autant sur l'eau que du haut des airs à prendre le plus d'images possible pour mieux déterminer dans quelle position se trouve la baleine.

«Probablement que l'engin est peut-être pris au niveau de la bouche, a dit la biologiste de parcs Canada, Nadia Ménard. Cependant, l'animal semble bouger normalement. Il est quand même amaigri. Mais ce n'est pas surprenant pour un animal d'arriver dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent en début d'été plus maigre.»

«C'est elle qui arrive toujours le premier ici à Tadoussac et c'est elle qui repart quasiment le dernier l'automne. C'est vraiment notre meilleure baleine. Malheureusement, on va peut-être la perdre», a mentionné le capitaine de bateau, Steve Servant, de Croisières 2001.

Pas une première

Une situation semblable s'est déjà produite dans le passé avec un cachalot. L'animal n'avait pas survécu.

À court terme, aucune intervention n'est prévue pour libérer la baleine de sa fâcheuse position. «Avant d'arriver pour faire une intervention, qui peut-être dangereuse pour l'animal, mais aussi pour les gens, il faut vraiment documenter la situation et voir comment ça se présente au cours des prochains jours», a soutenu Mme Ménard.

Des experts de la région, mais aussi d'ailleurs, sont consultés dans le but de mettre au point un plan d'intervention.

Commentaires