/sports/hockey
Navigation
lnh | repêchage 2013

Drouin se voit à Tampa

L’espoir a apprécié sa rencontre avec les dirigeants du Lightning

Drouin se voit à Tampa
photo d'archives Jonathan Drouin et Nathan Mackinnon

Coup d'oeil sur cet article


BOSTON | À moins de deux semaines du repêchage, les spéculations vont bon train à savoir dans quel ordre seront sélectionnés Seth Jones et Nathan MacKinnon. Quant à Jonathan Drouin, il semble de plus en plus probable qu’il sera le troisième jeune homme à monter sur le podium. Ça ferait bien son affaire.

«Des 19 équipes que j’ai rencontrées lors du combine, c’est avec le Lightning que je me suis senti le plus à l’aise, a déclaré le joueur par excellence de la Ligue ­canadienne.

Voilà qui tombe bien puisqu’après Greg Sherman, de l’Avalanche, et Dale Tallon, des Panthers, ce sera au tour de Steve ­Yzerman, directeur général du Lightning, de se prononcer.

L’athlète natif de Ste-Agathe-des-Monts se voit très bien poursuivre sa carrière sous le chaud soleil de la Floride.

«Ça ne me dérangerait pas d’aller aux ­entraînements en sandale», a-t-il lancé dans un éclat de rire.

Plus sérieusement, celui qui a récolté 105 points, dont 41 buts, en 49 matchs avec les Mooseheads de Halifax, dans la LHJMQ en 2012-2013, considère que le style de jeu pratiqué par le Lightning ­permettrait ­d’accélérer son développement.

«Cette équipe est remplie de joueurs ­offensifs. Les Stamkos, St-Louis et compagnie. Ça serait un match parfait pour moi. Ça serait vraiment plaisant de jouer avec eux», a souligné ce produit des Lions du Lac-St-Louis.

Et le plus tôt sera le mieux. Pourquoi pas dès le mois d’octobre?

«C’est mon objectif, a-t-il assuré, sans ­détour. Je ne suis pas le plus gros gars, mais j’ai tout de même un bon physique. De toute façon, mon style de jeu n’implique pas que j’aille frapper les gars tout le temps dans les coins.»

MacKinnon sait à quoi s’attendre

Drouin et les trois autres principaux ­espoirs étaient les invités de la LNH. Après une visite des vestiaires et des rencontres avec quelques joueurs, ils ont assisté au troisième match entre les Bruins et les Blackhawks, hier.

Lors de cet événement, Drouin était accompagné de Jones, de MacKinnon et du défenseur Darnell Nurse.

À l’instar de son coéquipier chez les Mooseheads, MacKinnon a bien hâte de savoir ce que l’avenir lui ­réserve.

Puisqu’il était présent à titre de spectateur à l’encan amateur tenu à Pittsburgh, l’an dernier, le concitoyen de Sidney Crosby croit qu’il sera en mesure de bien canaliser ses émotions.

«Ça devait être moins pire puisque je sais à quoi m’attendre. J’ai été frappé par la nervosité des joueurs. Surtout chez ceux qui sont hautement classés et qui dégringolent», a-t-il lancé, sourire en coin.

Le joueur de centre peut certainement dormir sur ses deux oreilles. Il serait surprenant qu’il ait à patienter plus d’une demi-heure avant d’être appelé.

Commentaires