/sports/others
Navigation
Cyclisme

L’impact de Veilleux

David Veilleux
PHOTO AGENCE QMI David Veilleux

Coup d'oeil sur cet article

Avec sa victoire d’étape au Critérium du Dauphiné et sa participation au prochain Tour de France, il n’y a pas de doute que David Veilleux sera le cycliste québécois le plus en vue lors des Grand Prix cyclistes de Québec et Montréal au mois de septembre.

Le promoteur de l’événement, Serge Arsenault, admet que les amateurs qui se déplaceront autour du parcours pourraient avoir un petit penchant pour celui défendra les couleurs d’Europcar.

«Chaque fois qu’un Québécois connaît du succès, c’est merveilleux pour nous. J’espère qu’il sera en forme pour y participer, a souligné Arsenault. Ça ne donne rien d’avoir un coureur québécois qui n’est pas en bonne santé. Ce n’est pas bon pour lui du point de vue santé et pour nous.

«Je crois qu’il y aura beaucoup de personnes qui viendront pour lui. L’an dernier, ils sont venus pour Ryder Hesjedal, même si celui est originaire de Victoria. Il ne faut pas oublier les François Parisien, Hugo Houle, Dominique Rollin, Guillaume Boivin et les autres.»

Veilleux connaît de bons moments, alors qu’il a remporté les Boucles de la Mayenne, dimanche.

«Je suis très heureux de ce qu’il réussit, a ajouté Arsenault. Le Tour de France va être déterminant pour lui et il jouera un rôle déterminant chez Europcar pour Thomas Voeckler et Pierre Rolland. Une première participation au Tour de France, c’est une grande découverte et souvent un cauchemar, aussi.»

Deux nouveautés

Les cyclistes amateurs auront aussi leur place lors des prochains Grands Prix de Québec et Montréal cette année.

Arsenault a annoncé lundi que deux courses cyclosportives, une à Montréal et une à Québec, avaient été ajoutées à la programmation de son événement.

Les cyclos «La Québécoise» et «La Montréalaise» permettront à des personnes de découvrir la Belle Province, tout en roulant pour le plaisir.

«L’Union cycliste internationale nous a demandé de présenter d’autres événements que les deux courses professionnelles», a indiqué Arsenault.

À Montréal, les adeptes auront le choix entre trois parcours sur des distances variant entre 95 et 190 kilomètres. À Québec, ils pourront rouler sur des boucles de 85 ou de 130 kilomètres.

Commentaires