/sports/others
Navigation
Tour de l'Abitibi

Tour de l'Abitibi: sept étapes, trois moments cruciaux

abitibi
PHOTO AGENCE QMI Les coureurs au Tour de l'Abitibi, l'an dernier.

Coup d'oeil sur cet article

ROUYN-NORANDA | Le Tour de l’Abitibi proposera un parcours semblable à celui de l’an dernier lors de sa 45e présentation du 15 au 21 juillet prochain. Trois étapes seront cruciales pour les cyclistes qui espèrent l’emporter.

L’étape la plus importante sera le contre-la-montre individuel. Les cyclistes parcourront 9,6 kilomètres en faisant le tour de la piste cyclable de Rouyn-Noranda.

«On veut un contre-la-montre court pour éviter que de grands écarts se creusent, a observé le vice-président et directeur technique du Tour, Bruno Gauthier. Mais cette étape a un gros impact sur le résultat final. Une crevaison ou une chute peut tout changer dans cette étape.»

Le Témiscamingue et ses bosses

L’épreuve témiscamienne aura aussi un impact, car elle permettra à des cyclistes au profil de grimpeur de pouvoir s’imposer, selon Gauthier. «Les cyclistes pourront montrer leur maillot en s’échappant et il y a de bons dénivelés qui pourraient les avantager.»

Cette étape, tout comme celle de Malartic, sera une arrivée en ligne, c’est-à-dire que les cyclistes n’auront pas à effectuer des tours au centre-ville.

«Tout peut arriver lors de la dernière étape. Il y a deux bonnes côtes en plus d’avoir 10 tours de circuit à effectuer. Il y a beaucoup de cyclistes qui seront lâchés. Ce sera une épreuve spectaculaire», a prédit le directeur technique du Tour.

Aucun changement au parcours

Le Tour de l’Abitibi a décidé d’effectuer des ajustements à son parcours, mais l’épreuve restera la même que l’an dernier. «Les seuls ajustements qu’on a faits, c’est de reculer ou d’avancer certaines arrivées. L’an dernier, on a touché le gros lot avec notre parcours», a relaté Gauthier.

Pour celui-ci, le parcours a permis de présenter un spectacle et de permettre à plusieurs athlètes d’avoir une chance de l’emporter.

Commentaires