/sports/others
Navigation
Plongeon

Une nouvelle vie

Alexandre Despatie
Photo PIERRE-PAUL POULIN/AGENCE QMI Alexandre Despatie

Coup d'oeil sur cet article

Alexandre Despatie n’aura pas mis de temps à plonger dans sa nouvelle vie.

Après avoir annoncé officiellement sa retraite du plongeon, l’homme de 28 ans ne sera pas longtemps en vacances, car il commencera un nouveau travail dès la fin du mois d’août.

Despatie agira alors comme coanimateur de la nouvelle émission matinale sur la chaîne City TV à Montréal. Il est très excité de pouvoir faire le tremplin dans son nouvel emploi.

«L’émission sera en ondes de 6 h à 9 h et je devrais me lever tôt, mais je crois que c’est une très bonne chose ainsi. J’ai très hâte de commencer à travailler là-dessus, a expliqué Despatie à la chaîne TVA Sports.

«Pour l’instant, je prends un peu de temps pour moi et je profite de l’été. Je commencerai à travailler sur mon nouveau projet à partir de juillet.»

Une décision réfléchie

Le Québécois n’aura donc pas beaucoup de temps pour penser à tout ce qu’il a fait sur la scène mondiale du plongeon. Il soutient qu’il s’ennuiera de bien des choses de son ancienne vie, mais pas de son sport lui-même.

«Ma décision de prendre ma retraite a vraiment été réfléchie. Si j’avais eu un doute dans ma tête, je serais toujours actif en tant qu’athlète. Je m’ennuierai de mes amis et de voyager, mais pas de mon sport. Ce chapitre de ma vie est terminé et j’ai un nouveau défi incroyable devant moi.

«De toute façon, je retrouverai certainement cette énergie et le stress qui entoure une compétition dans mon nouveau travail.»

Par ailleurs, une photo de Despatie, pendant les Jeux olympiques de Londres en 2012, se retrouve présentement sur les murs de l’Institut de cardiologie de Montréal.

L’ancien plongeur croit que ces photos permettront de mettre un baume sur les plaies des patients.

«Pour avoir passé beaucoup de temps dans les hôpitaux, avec mes accidents et mes blessures aux genoux, je peux confirmer que ça va distraire les patients d’une façon vraiment positive.

«Je ne me souvenais pas exactement du moment lorsque la photo de moi a été prise, mais j’ai réalisé que c’était probablement l’une des dernières prises dans ma carrière d’athlète.»

Commentaires