/sports/others
Navigation
Nage

Vent de renouveau

AFP_DV1279816
PHOTO AFP/MARTIN BUREAU L'équipe canadienne tente de nouvelles choses.

Coup d'oeil sur cet article

L’équipe canadienne de nage synchronisée plonge dans une nouvelle aventure, créant de nouveaux programmes en quelques mois.

«On passe beaucoup d’heures à la piscine, a indiqué Karine Thomas, l'une des porte-couleurs de la formation, à la chaîne TVA Sports, lundi. Cette semaine, on a travaillé près de 50 heures. Nous avons passé la moitié de ces heures-là à faire seulement de la technique. On est encore en pleine préparation. On ne sera pas parfaite tout de suite.»

Sous le regard de leur nouvelle entraîneuse, Meng Chen, les 24 nageuses ont présenté leur routine. Leur but est de revenir à la base.

«À mon avis, c’est très important de se concentrer sur la technique», a précisé Chen.

Tous s’entendent pour dire qu’il faudra travailler d’arrache-pied afin de se retrouver parmi les meilleures au monde.

«Chaque compétition est importante, a noté Stéphanie Leclair, membre de l’équipe nationale. C’est comme un escalier. On doit chaque fois monter une marche pour se rendre aux Jeux olympiques de Rio [2016], et pour être vraiment prêtes à réaliser des performances impeccables.»

Démontrer leur savoir-faire

Cependant, pas question de se laisser intimider. Aux Championnats mondiaux aquatiques de la FINA, du 20 au 28 juillet à Barcelone, elles veulent démontrer leur savoir-faire.

«Je pense qu’on veut montrer notre hargne sur la scène internationale avec une nouvelle équipe, a souligné Chloé Issac. On est vraiment de belles nageuses pleines de potentiel.»

Malgré la jeunesse de l’équipe, les Canadiennes espèrent mettre la main sur une médaille lors des Mondiaux.

Toutefois, leur performance permettra surtout de savoir où elles se situent exactement par rapport à leurs adversaires.

Commentaires