/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

12 ans plus tard, Oracle of Ages

Coup d'oeil sur cet article

Bien que j'ai été majoritairement comblée lors de la conférence Nintendo Direct de la compagnie du même nom lors de l'E3, j'avoue avoir été légèrement déçue. Pourquoi? Parce que presque un an après la sortie de la console, on ne parle toujours pas d'un éventuel Legend of Zelda Wii U. Tristesse! Alors, histoire de soulager mon « Zelda fix », je me suis retourné vers les sorties du Nintendo Shop : Oracle of Ages et Oracle of Seasons sur la 3DS.

Les deux jeux originaux, sortis en 2001 sur la fameuse Game Boy Color, ne s'était alors pas rendu dans ma maison, pour la simple raison que nous n'étions pas vraiment des joueurs de consoles portatives (la première que j'ai possédée étant la Game Boy Advance, et cela, plusieurs années après sa sortie). Étant une fanatique de jeux rétro et de la franchise, j'étais plus qu'excitée de découvrir pour la première fois ces perles de jeux dont je ne connaissais même pas l'existence jusqu'à récemment. Mais on ne s'attend pas à grande chose d'un jeu sortie il y a plus qu'une décennie, non? Pourtant, même en 2013, je m'émerveille comme lorsque j'ai joué à Twilight Princess ou Skyward Sword il n'y a pas si longtemps. Pour l'instant, même après une dizaine d'heures (peut-être un peu moins? Un peu plus?), je n'en suis qu'environ aux trois quarts d’Oracle of Ages que j'ai choisis comme premier des deux.

OoAS-2

À l'instar de plusieurs autres titres de la série, l'histoire ne tourne pas alentour d'Hyrule ou de la princesse Zelda, du moins, au début (apparence que si l'on joue à l'un et à l'autre par la suite, les jeux sont liés par un mot de passe et l'on dévoile la véritable fin avec Zelda. Bref.) On se retrouve plutôt à essayer de sauver l'une des 3 grandes déesses de l'univers du jeu, en l'occurrence Nayru pour Ages. Comme à l'habitude, on parcourt plusieurs temples, vain plusieurs boss et mini-boss afin de mettre la main sur ce dont l'on a besoin pour continuer l'aventure, découvre de nouveaux objets et équipements and so on. Ce qui m'a plutôt étonnée, c'est que malgré que le titre soit plutôt vieux, les puzzles que l'on met sur notre route sont originaux et intéressants. Que ce soit à l'intérieur des donjons, ou bien les mini-games dans les villes pour récolter des objets inédits, il y a la plupart du temps de quoi s'assoir et réfléchir vraiment, voir à s'y reprendre à plusieurs fois pour y arriver. Même que le Mermaid Temple est aussi twisted que l'habituel Water Temple qui nous fait grincer des dents! (Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis coincée, mais c'est celui que je suis en train de traverser au moment d'écrire cet article, et disons qu'il est un peu plus demandant que celui d'avant!)

Surprenant? Le mot est faible pour dire à quel point je m'attendais à un jeu à la limite du « plate » et que je suis totalement éblouie. Je m'attends à ce que la deuxième aventure soit sensiblement la même dans Seasons, mais peut-être que le jeu saura me surprendre encore? Pour ce qui est du prix, j'ai eu la chance de les obtenir en rabais, mais pour 5,99$ chacun, c'est peu cher pour un jeu de cette qualité qui a si bien vieilli! Mon verdict? Achetez-les, pendant qu'on est en attente des « vraies » sorties d'ici l'automne! Approuvé!