/travel/destinations
Navigation
Visite de nos auberges

Rendez-vous avec un fantôme !

L’auberge Willow Place Inn

Willow Place Inn
Photo Courtoisie L’auberge Willow Place Inn a été reconstruite en 1989 selon les plans originaux.

Coup d'oeil sur cet article

J’ai rendez-vous avec Maude... Une rencontre pas banale, croyez-moi, avec une jeune servante du Willow Place Inn, dans la petite ville d’Hudson, à une quarantaine de minutes de Montréal.

Pas banale, en effet, puisque cette jeune femme serait morte dans les années 1830, aux mains d’un groupe d’hommes qui l’auraient tuée et enterrée dans la cave de l’auberge pour les avoir dénoncés aux autorités. L’histoire, la vraie, révèle que le propriétaire de l’époque, François-Xavier Desjardins, marchand respecté et chef des patriotes de la Seigneurie de Vaudreuil, entreposait des armes dans le sous-sol de sa fastueuse maison avant de les livrer aux patriotes, à Oka, de l’autre côté de la rivière des Outaouais.

Depuis ce temps, Maude, la pauvre servante, hante les murs de cette auberge, dit-on. Les témoignages ne manquent pas, d’ailleurs. Le Willow Place Inn est au nombre des 13 auberges hantées, selon le palmarès canadien de Tripatlas.com. «The Willow» (comme les gens de la ville l’appellent) est devenu, au fil des ans, une maison de pension et une auberge avant d’être complètement détruite par les flammes en 1989. Le propriétaire l’a fait reconstruire selon les plans originaux de 1820.

NOUVEAU DÉPART 

En apprenant que le Willow était à vendre, il y a un peu plus d’un an, Carole Ménard et Pierre Lanctôt n’ont pas hésité. Ils ont troqué le confort de leur vie professionnelle, à Toronto, pour se lancer à corps perdu dans l’aventure. Tout un défi pour ces deux diplômés des HEC de Montréal sans expérience dans l’hôtellerie. Avec eux, un troisième actionnaire, Michel Poirier, propriétaire de deux supermarchés IGA dans la région.

«Le Willow était en déclin. C’est une partie de notre héritage local que nous avons décidé de sauver. Cette auberge, c’est un petit bijou qui reste à polir», explique Mme Ménard. Depuis ce temps, les trois nouveaux propriétaires s’affairent à lui redonner son lustre d’antan. L’auberge a été complètement revampée (salle à manger, chambres, etc.), tout en respectant son cachet ancestral. Le Willow a aussi son bistro-pub, habillé de magnifiques boiseries, et une vaste terrasse extérieure avec vue sur la rivière et la ville d’Oka.

Aux neuf chambres de l’auberge s’ajoutent les cinq chambres du Pavillon Anchorage, une vieille maison centenaire située juste en face. L’endroit tout désigné pour les rencontres de famille et les réunions d’affaires.

En fin de compte, Maude ne s’est jamais manifestée. Un rendez-vous manqué et vite oublié en raison du charme incontestable du Willow Place Inn. C’est une auberge bien située, au cœur d’une petite ville anglophone gorgée d’espaces verts, d’arbres majestueux et de maisons ancestrales. Le genre d’endroit qui vous hante pour toujours...


Willow Place Inn

208, rue Main, Hudson (Québec).

Téléphone: 450 458-7006

www.willowplaceinn.com

Commentaires