/news/health
Navigation
Rire | Thérapie

La gymnastique du rire

S’esclaffer est considéré comme un effort physique digne du jogging et du rameur

Coup d'oeil sur cet article

«C’est un lieu, un moment où l’on se permet d’avoir l’air ridicule.»

À l’instar du jogging ou d’un entraînement dans un gym, le rire pourrait devenir votre exercice quotidien qu’il est même possible de pratiquer en «club».

«Le rire, c’est positif, naturel et révolutionnaire, affirme Hélène Sévigny, intervenante en relation d’aide. C’est comme aller au gym: ça sert à évacuer les tensions physiques et psychologiques du corps.»

Pour elle, une minute de rire équivaut à 25 minutes de rameur.

«Dix minutes sans arrêt par jour, c’est super, s’exclame Mme Sévigny. On peut rire en faisant le ménage, quand on est assis, en se lavant les mains, en prenant sa douche, en dessinant... Partout et n’importe quand.»

C’est ce qui a motivé des «coachs de rire» à s’inspirer de la technique pensée en Inde par le Dr Madam Kadaria. Maintenant, ils offrent des ateliers de rire un peu partout à travers le monde, même au Québec.

En groupe, les participants apprennent à forcer leur rire pour en retirer tous les bienfaits.

Des bienfaits innombrables

«Un rire provoqué peut mener au rire réel qui apporte les avantages d’un rire naturel», affirme Robert Provine, neurobiologiste et psychologue américain spécialisé dans le rire.

«Mais il faut que la personne y croie, ajoute Mme Sévigny. Qu’il y ait de la profondeur et de l’intensité.»

Tout comme le Dr Kadaria, le Dr Provine assure que le rire entraîne un lot de bienfaits. Théorie populaire dans les «clubs de rire».

«Juste sourire enclenche le fait de sécréter des endorphines, explique Antoine Laforest, le président du Club de rire international de Montréal. Ça rend les yeux plus brillants. Ça augmente la performance et l’imagination.»

Le rire est composé de respirations saccadées. Ainsi, quand on rit, le diaphragme, le grand muscle qui sépare la cage thoracique des abdominaux, bouge. Ce mouvement masse l’estomac et les intestins en douceur.

«La circulation sanguine est activée», affirme Hélène Sévigny, cette intervenante qui se sert du rire dans ses thérapies.

Cette réaction augmente l’apport d’oxygène, nécessaire à la vie, et fortifie le cœur.

Rire active aussi la création d’endorphine, une hormone qui provoque la détente, la relaxation et même l’envie de dormir. L’endorphine sert d’antidépresseur et d’antidouleur, selon les «coachs de rire».

«Avec le train de vie, la société et les responsabilités, on oublie qu’on peut relaxer et qu’on a un outil naturel pour ça, précise M. Laforest, président et animateur d’un club de rire. Le rire, on a ça de naissance.»

Pour améliorer sa qualité de vie

«On peut améliorer sa qualité de vie juste en riant, assure-t-il. Si je veux être heureux, c’est ma décision. J’ai la responsabilité de mon bonheur, d’où l’idée de forcer le rire initialement.»

Même son de cloche de la part de l’intervenante en relation d’aide, Hélène Sévigny.

«Ce n’est pas d’aimer rire ou de rire souvent, dit-elle. C’est de rire pour en faire une activité physique.»

Elle ajoute qu’on peut aussi rire en simulant nos émotions pour mieux les évacuer. Un gros rire représente, par exemple, la colère.

«Actuellement, le rire est généralement vu comme positif, une perspective très différente de celle des anciens, conclut M. Provine, spécialiste du domaine. Platon, par exemple, craignait que la puissance du rire sape l’autorité et renverse l’État.»

Ce qu’ils ont dit
«
Ce que je ressens, c’est un calme inouï. Je suis prête à aller me coucher. C’est incroyable.»
– Hélène Bernard
«
Je vis un orgasme cosmique. Tout notre être jouit.»
– Anne-Marie Bertrand
«
C’est assez spécial. Je me demandais si tout le monde était fou. (...) Je me force à rire parce que je ne ris pas assez dans ma vie de tous les jours.»
– Jennifer Foisy
«
Il y a une connexion avec des gens que je ne connais pas, comme si je les connaissais depuis toujours.»
– Martine Forget
«
Ce que ça me fait, c’est un bien-être. C’est un beau cadeau à se faire après une journée de stress.»
– Guylaine Laroche
«
On passe de l’euphorie à la relaxation. C’est vraiment passer d’un extrême à l’autre.»
– Johanne Thibault
«
Quand je ne fais pas mes 10 minutes de rire par jour, je le ressens.»
– Hélène Sévigny
Commentaires