/opinion/blogs/columnists
Navigation

Lac-Mégantic: vendre son âme au diable

Coup d'oeil sur cet article

Où que l'on regarde pour essayer de comprendre la tragédie du Lac-Mégantic, au-delà des spéculations, l'oeil finit toujours par tomber sur la compagnie de chemin de fer, la Montreal, Maine and Atlantic Railway de Bangor, Maine, USA.

Normal, le train leur appartenait. Je ne spécule pas sur les causes de l'accident, attendons les conclusions de l'enquête, mais il n'en demeure pas moins que certaines circonstances troublent notre paix d'esprit à tous. Surtout que leurs trains se baladent encore dans la nature québécoise au moment où on se parle.

Une vidéo en a montré un, stationné hier, sans surveillance, la locomotive accessible à n'importe qui. Après la tragédie de Lac-Mégantic !!!

UN TRAIN PRÈS DE CHEZ-VOUS

Ma belle-mère de 85 ans habite à 50m d'une voie ferrée à usage industriel, dans le nord de Montréal. Plusieurs fois par jour, des trains bourrés de produits dangereux qui traversent l'île de bord en bord lui passent sous le nez. Nous en avons souvent parlé: s'il fallait que... une bonne partie d'Ahuntsic s'embraserait ou mourrait asphyxiée.

Mais, on hausse les épaules, inquiet oui, mais comme on se sent impuissant, on fait confiance à ceux qui exploitent ces chemins de fer et à ceux qui établissent les règles de sécurité, se disant qu'ils savent ce qu'ils font, que les chances qu'un accident grave se produise sont minimes, qu'aller prendre une marche comporte aussi sa part de danger. En d'autres mots, on essaie de se rassurer du mieux qu'on peut. En chassant de notre tête cette pensée insidieuse: il y a un risque oui, mais c'est un risque calculé. Le problème, ce qu'on ne sait pas qui fait les calculs. C'est quoi un risque acceptable quand des vies sont en jeu ? Un pour cent, cinq pour cent, 10 pour cent ?

Le risque zéro n'existe pas, la modernité a son prix, l'erreur humaine existe - personne n'en est à l'abri. Vrai, vrai, vrai mais le malaise demeure.

Alors on change la conversation pour parler des tomates au fond du jardin qui ne poussent pas vite vite cette année.

Et puis arrive le drame. L'impensable. Pas si impensable que ça.

VOUS VOUS SOUVENEZ DES 'CABOOSE' ?

Un chiffre représente mon angoisse ce matin. Le chiffre Un. Uno. Ein.

Un seul homme aux commandes d'un train de 73 wagons remplis de brut, tirés par 5 locomotives ?

Jusque dans les année 80, partout au Canada et aux États-Unis, tout train de marchandise devait compter un 'caboose', (en bon français, fourgon-frein ou cambuse), un wagon de queue, souvent rouge, qui servait à héberger un équipage supplémentaire et du personnel de surveillance. Ils pouvaient y dormir, y manger, se reposer. À cette époque, les trains en transit n'étaient pas laissés sans surveillance.

Et puis, les exploitants de chemin de fer ont convaincu le gouvernement que la technologie avait rendu inutile l'usage de ces coûteux wagons et du personnel supplémentaire. Finis les caboose et finie la nécessité d'employer un équipage complet, y compris le 'brake man' : il n'y avait plus d'endroit où les loger !

Tout ça a été remplacé par un bidule qui flashe à l'arrière des trains.

LE DIABLE PASSAIT PAR LÀ

J'entendais ce matin l'administrateur du MMA, Yves Bourdon, confirmer au 98,5, que l'entreprise a pour politique de ne mettre qu'un seul homme sur ses trains. Il va sans dire que c'est une mesure économique. Mais ils n'ont pas fait ça tout seuls dans leur coin, sans le dire à personne. Les autorités américaines et canadiennes leur permettent d'agir ainsi. 'On a fait des tests..., on a eu la permission.' Sans aucun doute.

Simonaque, même des petits avions de ligne volent avec deux pilotes ! Mais pas une gigantesque bombe sur rail qui traverse des lieux habités ?

Ce n'est plus un risque calculé: c'est vendre son âme au diable.

Qui a pris son dû chez des innocents vendredi soir.

________________________________________________________________________

NOTE: Quelle compagnie de broche à foin. Ils ont beau être des américains anglophones  - et je suis loin d'être une fanatique de la langue - mais la version française de leur communiqué d'hier soir témoigne de leur profond mépris pour les victimes, leurs proches et le Québec, le Canada au grand complet.

Une amie hier a tenté de les contacter, au numéro fourni sur le communiqué (de la poudre aux yeux) pour offrir ses services de traductrice avant que la version en français Google ne sorte. Pensez-vous que quelqu'un l'a rappelée ?

La MMA peut bien aller au diable en ce qui me concerne, mais encore une fois, qui va payer la note ? De pauvres employés qui n'ont rien à voir avec cette désinvolture made in USA. Si le train avait anéanti une ville du Maine, comment la MMA se serait-elle comportée ?

Rien de tout cela ne va changer grand chose dans la vie de Edward A. Burkhardt, PDG de Rail World de Rosemont, Illinois, proprio de la MMA, une entreprise de gestion et d'investissement dans le domaine du transport ferroviaire de marchandises,et spécialiste en privatisation de chemins de fer nationaux.

45 commentaire(s)

Pierre Brassard dit :
8 juillet 2013 à 11 h 28 min

Je tiens à le redire. Le train est une arme parfaite pour les terroristes. Une cible même très efficace qui fait énormément de dommage.

Pierre Brassard dit :
8 juillet 2013 à 11 h 29 min

Je tiens à le redire. Le train est une arme parfaite pour les terroristes. Une cible même très efficace qui fait énormément de dommage.

J'espère que les autorités vont comprendre le risque.

Martin dit :
8 juillet 2013 à 11 h 30 min

Lise Ravary ne rate jamais une occasion pour vomir son anti-américanisme primaire.

Ça deviens tellement prévisible chez les journalistes membres de la Tribu...

DevilinDisguise dit :
8 juillet 2013 à 11 h 32 min

Pourtant, c'est tellement simple: un expert l'a expliqué au cours de la fin de semaine:

==== Le gouvernement du Québec est directement responsable, car la gestion du déplacement des matières dangereuses sur sont territoire, est sous sa juridiction.

Il y a quelque temps, des provisions spéciales à cet effet, avaient été ajoutées à la Loi sur la sécurité civile du Québec.

Mais, bien que cette loi existe, elle n'a pas été mise en application, jusqu'à maintenant...

Voilà!

P.S.: Les compagnies n'ont rien à décider en ce qui a trait à ce que nous désirons, dans ce domaine; elles doivent tout simplement se conformer à nos lois; mais, encore faut-il que nous élisions des personnes ayant une conscience.

MAM dit :
8 juillet 2013 à 11 h 34 min

Ce blogue de ce matin contraste pas mal avec votre billet «dit à chaud» de samedi qui constituait une attaque absolument injustifiée contre les membres du gouvernement québécois. Restez clame ou taisez-vous.

Eric dit :
8 juillet 2013 à 11 h 35 min

La Caboose...

T'as tout dit ici.

"Il y a de cela 22 hivers, un jeune gamin s'accrocha à la caboose du train passant par-là, le jeune audacieux n'avait que le désir de voyager... le verre du jus d'orange qui surgît alors de la porte arrière de la caboose... mis fin à mes rêves de jeune voyageur... un peu trop audacieux."

;)

Bonne journée tout de même... car, brièvement, nous sommes qu'un devant l'envergure du futur.

Drako dit :
8 juillet 2013 à 11 h 44 min

"Ma belle-mère de 85 ans habite à 50m d’une voie ferrée à usage exclusivement industriel"

La question à ce poser est pourquoi les gens bâtissent et vivent si proche des chemins de fer. Pour quoi votre belle mère at-elle décidé d'habiter si proche? Est-ce que cette voie ferrée a été construite après qu'elle se soit installée là?

Prenz comme exemple où je travaille Rive-Sud de Montréal. Ils bâtissent des condos à moins de vingt mètres des chemins de fer (3 voies) où tous les trains passent (VIA. AMT, CN, Amtrak) pour entrer et sortir de Montréal. Le problème n'est pas le CN qui en est propriétaire, mais les gens qui bâtissent pratiquement sur les chemins de fer.

M'enfin, avant de commenter davantage sur cet accident, je vais attendre les verdicts des enquêtes. Je ne suis ni clairvoyant et je ne détiens pas la vérité absolue comme plusieurs autres qui en ont cette chance.

Yves dit :
8 juillet 2013 à 11 h 47 min

"Nous en avons souvent parlé: s’il fallait que... une bonne partie d’Ahuntsic s’embraserait"

De quel ligne de chemin de fer que vous parlez a Ahuntsic ? Il y a celle dans Bordeaux Cartierville, ligne Blainville MTL, mais a ma connaissance c'est des trains de passagers q

Yves dit :
8 juillet 2013 à 11 h 48 min

"Nous en avons souvent parlé: s’il fallait que... une bonne partie d’Ahuntsic s’embraserait"

De quel ligne de chemin de fer que vous parlez a Ahuntsic ? Il y a celle dans Bordeaux Cartierville, ligne Blainville MTL, mais a ma connaissance c'est des trains de passagers qui passe par la.

Maudit clavier.

Le gars qui a vu l'ours dit :
8 juillet 2013 à 11 h 50 min

Vous voyez, Mme Ravary, voila que vous vomissez votre antiaméricanisme, voilà le traitement réservé a ceux qui osent poser des questions. Voilà pourquoi rien ne sera fait, on va s’assurer de vous faire taire. Si vous pensez que les carrés rouges vous ont fait passer un mauvaix quart d'heure, vous n'avez encore rien vu. Attachez votre tuque. (mais maudit que j'aimerais avoir tort pour une fois)

Drako dit :
8 juillet 2013 à 11 h 59 min

"NOTE: Quelle compagnie de broche à foin. Ils ont beau être américains"......Le CN fait exactement la même affaire. Tous les jours, je vois passer des trains du CN avec plus de cent wagons avec un seul ingénieur à bord. Ce n'est pas uniquement une affaire "américains", mais canadienne aussi. Même chose pour VIA, l'AMT. Qu'un seul ingénieur malgré qu'il y ait plusieurs centaines de passagers à bord. Tant qu'à faire et de parler de choses que nous ne connaissons pas parlons du métro, que lui est sur pilote automatique avec un pouceux de bouton pour ouvrir et fermer les portes.

m.nault dit :
8 juillet 2013 à 12 h 09 min

N'en déplaise à certaines personnes du blog , j'Approuve à 100% l'opinion de Lise Ravary, même si je pense qu"elle n'a pas été assez sévère dans ses propos.

Eric dit :
8 juillet 2013 à 12 h 30 min

Je lis certains ici...

Et oui... c'est sûr que moi aussi, mon coté Tarzan a eu le goût de sortir...

J'aurais scrappé mon char avec plaisir en te faisant dérailler ça entre les deux villes...

Ou... un bon vieux tracteur de ferme de bord en bord de la track...

Oui... on a tous un Superman en nous... le mien... peine présentement à regarder la scène de loin.

Bref...

Pierre Patry dit :
8 juillet 2013 à 12 h 46 min

Il est vrai qu'il y a un commandant et un premier officier à bord dans les postes de pilotage des transporteurs aériens, mais le poste de l’ingénieur de bord a été supprimé il y a quelques années suite à un exercice de gestion de risque tenant compte de la fiabilité et la redondance des systèmes et les communications permettant une surveillance constante des paramètres de vols à distance. Ces mêmes systèmes existent dans le domaine du rail. Reste à savoir s’ils existent chez MMA.

DevilinDisguise dit :
8 juillet 2013 à 12 h 47 min

CORRECTION: son* territoire

Gilles Thibodeau dit :
8 juillet 2013 à 12 h 55 min

Bonjour Mme Ravary .

Je remarque que la nuit vous a porté conseil , au réveil vous avez réalisé qu'il y avait une tragédie humaine , c'est bien ,il n'est jamais trop tard .

@DevilinDisguise : Oui vous avez entièrement raison c'est la faute au gouvernement du Québec , neuf ans de noirceur , neufs ans de corruption , triste constatation malheureusement. :-(

Raymond dit :
8 juillet 2013 à 13 h 02 min

Un peu trop facile de laisser un train aussi dangereux seul. Un peu trop facile de ne pas avoir de système informatisés qui peu palier à l'erreur humaine. Un peu trop facile de ne pas avoir un système de freinage automatique quand personne n'est dans le train. Un peu trop facile de laisser le train à Nantes(dans une pente) plutôt que d'arrêter dormir dans une autre ville où la pente est faible et où le train ne peux pas partir seul. Chercher l'erreur?? Pas dûr à trouver. On met en place des systèmes beaucoup plus sophistiqués pour des dangers beaucoup moindre.

Le danger ce n'est pas le pétrole mais le désir de l'argent et la bêtise humaine.

Le gars qui a vu l'ours dit :
8 juillet 2013 à 13 h 04 min

Narthalie Elgrably-Levy va pondre une chronique où ce sera la faute des écologistes, Eric Duhaime lui enchaînera en disant non, c'est la faute au baby-boomers et aux syndicats M Labaume dira que c'est causé par les caisses de retraite des fonctionaires Mme Marcotte dira que ça ne serait pas arrivé si le privé s'en était mêlé, quoi??? la voie ferrée et le train appartenaient à une compagnie privée, un détail. Le caricaturiste du journal montrera Gabriel Nadeau-Dubois aux commandes du train. M. Harper continuera à soutenir qu'il y trop de consultations mais s'assurera que son bureau n'envoie pas de chèque à la compagnie. Je vais laisser laz chance à d’autres pour couvrir les commentateurs de la compétition

Bien sûr que je divague a part peut-être la première, vous vous souvenez ce cette chronique ou elle faisait tomber la responsabilité de la catastrophe de BP sur le dos des écologistes?

J'ai l'impression de vivre le jour de la marmotte depuis 60 ans, on a une catastrophe, on se scandalise, on parle de réglementer, on légifère (plus ou moins), on applique la loi (plus ou moins, de moins en moins avec le temps), on relâche notre vigilance et ça recommence. On apprends jamais

Gilles dit :
8 juillet 2013 à 13 h 14 min

Faudrait penser à corriger vos fautes et vos coquilles avant de critiquer la piètre qualité du français d'autrui. ;-)

L.St-Laurent dit :
8 juillet 2013 à 13 h 26 min

Au risque de me faire lancer des tomates, c'est une tragédie malheureuse qui a décimée des dizaines de personnes. C'est triste mais c'est arrivé. On assiste depuis samedi à un déluge d'informations, de commentaires, d'analyses, d'experts de témoignages, de témoins, de sinistrés et j'en passe. Un vrai CNN québécois, il ne manque plus que Anderson Cooper Live pour couronner le tout. Combien de fois n'avons-nous pas vu des catastrophes décimées des centaines de personnes sans prévenir. Je le sais que c'est triste mais on permet une panoplie de situations impensables au détriment de la population. Quand une ville octroie un permis d'exploitation pour des projets résidentiels pratiquement sur les berges d'un lac ou d'une rivière, croyez-vous que c'est responsable, mais on le fait quand même en disant au résidents vous devriez être prudents c'est une zone à risque, ce qui ne les empêchent pas d'octroyer le permis. Une petite localité avec une voie ferrée au centre du village c'est bucolique, on a tous admiré ou détester le passage d'un train, compter les wagons qui n'en finissent pas de passer. Ce dernier train aura emporter avec lui des passagers de premières classes avec un aller simple. On devra repenser notre système ferroviaire avec zone de sécurité de plusieurs kilomètres.

Sylvain Latulippe dit :
8 juillet 2013 à 13 h 34 min

@ Drako

Lis comme il faut mon vieux avant de te lancer dans le démolissage. Mma Ravary a utiliser le terme "compagnie broche à foin" en raison de ses communications qui sont selon tout ceux sur place, une véritable insulte. C'est beau vouloir avoir raison à tout prix, mais encore faut-il critiquer le bon commentaire.

@ DevilinDisguise

"Compétence du Québec : chemins de fer locaux comme les trains de banlieue En matière de transport ferroviaire, la compétence du Parlement du Canada est exclusive sur les chemins de fer extra provinciaux et sur les chemins de fer locaux déclarés à l'avantage général du Canada. Le Québec, comme les autres provinces, peut légiférer sur les autres chemins de fer locaux. L'abandon, par les grandes entreprises nationales, de lignes de chemin de fer favorise leur exploitation en tant qu'entreprise intra provinciale de chemin de fer de compétence provinciale. C'est ainsi que le Québec devient de plus en plus impliqué dans les questions de sécurité ferroviaire du réseau des compagnies de chemin de fer d'intérêt local (CFIL)." Voilà ce qu'on retrouve sur le site de Transport Canada. Tu devrait vérifier avant de dire n'importe quoi et d'induire les gens dans l'erreur simplement pour faire valoir ton point.

Jacques N. dit :
8 juillet 2013 à 13 h 48 min

Le problème avec ce genre d'entreprise, demeure la plupart du temps, la formation des employés. Les profits sont placés en tête de liste.

Les employés de MMA qui étaient sur les lieux lors de l'incendie du moteur à Nante , connaissait-il les procédures pour sécuriser le train ? , car il apparait que l'ingénieur n'était pas sur les lieux.

Arsene66 dit :
8 juillet 2013 à 14 h 17 min

@ Drako et à tous

Allez lire les 2 chroniques de Léo-Paul Lauzon des 1 et 6 novembre 2012 qui s'intitulent «La petite histoire de la merveilleuse privatisation du CN».

Si ça peut piquer votre curiosité, en voici un extrait:

«Dorénavant, le CN, autrefois une société d’État canadienne, est maintenant contrôlé à plus de 70% par des investisseurs américains :

«Près de 70% des actions au Canadien National se retrouvent en mains américaines» (Les Affaires, 20 avril 1996).

Ça c’était un article rédigé en 1996. Aujourd’hui, les Américains ont accru leur emprise. Et qui est, selon vous, le principal actionnaire individuel du CN avec plus de 10% du contrôle ? C’est le cofondateur et propriétaire de la compagnie américaine Microsoft :

«Bill Gates devient le plus important actionnaire du CN» (La Presse, 26 avril 2011).

C’est donc dire que les milliards en profits réalisés au Canada par le CN prennent le chemin des Etats-Unis. Plus colonisés que nous, tu meurs ! Ça fait que, comme le CN est détenu majoritairement par des Américains, le Canadien National n’a plus de canadien que le nom et ça fait qu’il tient ses assemblées annuelles d’actionnaires tant au Canada qu’aux States.»

Bonne lecture !

Benton Frazer dit :
8 juillet 2013 à 14 h 24 min

Oui malheureusement, ceci est du en grande partie a l avarice et la nonchalence, mais c est un phenomene courrant ( ceci n excuse rien ), je me souviens d avoir vu un documentaire sur les industries baties directement sur le San Andreas fault et autres failles en Californie; on parlait de rafineries de petrole, de pipelines, d industries avec produits toxiques de toutes sortes et meme d une centrale nucleaire ( qui vient tout juste de fermer car trop vieille) et ce entoure de centres de population importants. il etais aussi question d un domaine domiciliaire developpe sur le bord d une falaise ou passait la faille directement derriere, m enfin je vais terminer car je pourrais continuer avec bien d autres choses.

Antony dit :
8 juillet 2013 à 14 h 26 min

Lise Ravary, le 4 juillet 2013: "(...)c’est toujours la faute des Américains(...)"

Arsene66 dit :
8 juillet 2013 à 14 h 27 min

Depuis quand abandonner un train qui transporte des matières dangereuses dans la nature (dans les Appalaches en l'occurence) est légal ?!?

Pierre Patry dit :
8 juillet 2013 à 14 h 40 min

Commentaire à Jacques N. Un principe reconnu dans la gestion de la sécurité veut que les ressources d'une entreprise ($$$ et main-d’œuvre) doivent être allouées d'une façon équilibrée entre la production et la sécurité. L’excès du côté de la sécurité mène à la faillite tandis que l’excès sur la production mène à la catastrophe. C'est un exercice d'équilibre qui exige une bonne compétence en gestion. L’hécatombe du Lac-Mégantic peut nous laisser croire que l’allocation des ressources n’a pas été gérée de façon adéquate.

Benton Frazer dit :
8 juillet 2013 à 15 h 28 min

Quand au suppose anti-americanisme de Mme Ravary, c est un fait que l etat est beaucoups moins intervenant la-bas qu ici, toujours en rapport avec des documentaires, j en ai vu un sur la pietre qualite de l industrie de la viande aux Etats par rapport a la Scandinavie et un autre sur les centres pour personnes agees ou ils engageaient une faible proportion d ex detenus pour pour y travailler car ils paient salaire minimum et manquent de main d oeuvre qualifie et des cameras cachees avaient demontre l abus fait aux aines par ceux-ci; violence , vols, menaces. Donc le capitalisme sauvage n est pas la toujours la meilleure chose.

Denis Richard dit :
8 juillet 2013 à 16 h 53 min

mme. Ravary, voici le résultat des politiques de votre gouvernement fédéral:

Dérèglementation et privatisation de compagnies sur rail; Mulroney et Chrétien.. CN, CP autres.

Privatisation d`Air canada,de pétro canada, ministère du revenu ( Agence du Revenu à suivre) et plus.

Le capitaliste de vos amis libéraux fédéraliste comme au Québec avec la santé que Couillard va faire en accéléré.

Une chance que le transport et la sécurité par train est de juridiction fédéral car vous en auriez très long à dire et à blâmer le gouvernement de Mme. Marois

Serge Veilleux dit :
8 juillet 2013 à 17 h 14 min

Beaucoup de Lois et de règlements fait par les gouvernements obligent ceux qui dénoncent à qui de droit à entreprendre des démarches qui sont si compliquées et coûteuses que la personne abandonne. De plus, compte tenu, que très souvent le ---qui de droit----est une instance gouvernementale, on se retrouve devant l'indifférence la plus totale et si par hasard, vous demandez à avoir accès aux documents, vous ne les aurez jamais et on fera tout pour vous bloquer de façon à ce que vous vous lassiez et abandonniez. Toutes nos lois sont faites pour responsabiliser les contribuables et déresponsabilisera les propriétaires de ces entreprises véreuses.

Polpot Massicotte dit :
8 juillet 2013 à 21 h 29 min

Drako! Menteur! Le CN opère ses train avec un minimum de deux employés, sois les chef et le mecanicien. Souvent trois, le brakemen! Une chance que le "méchant" SYNDICAT tiens son bout car oui, le CN voudrait bien manoeuvrer ses trains qu'avec un seul employé! Le méchant syndicat s'appui sur la SÉCURITÉ DU PUBLIQUE avant tout (et le maintiens d'emploi aussi bien sur) pour tenir ses négos. Merci de ne pas dire n'importe quoi!

Polpot Massicotte dit :
8 juillet 2013 à 21 h 34 min

Mais ne vous en faites pas! Le syndicalisme mourras sous vos attaques! Le corporatisme vainquera! Ils nous dicterons les règles comme c'est déjà pratiquement le cas! Moins de gouvernemaman, moins de syncdicaleux, plus de libârtée!

Polpot Massicotte dit :
8 juillet 2013 à 21 h 42 min

"c est un fait que l etat est beaucoups moins intervenant la-bas qu ici" (aux États)

Benton, le règlement ferroviaire du FRA (Federal railroad assos.)est encore plus restrictif que celui du REFC (Règlement d'exploitation ferroviaire du Canada) Heureusement les deux grosse Cie canadienne le surpasse.

Allissia dit :
8 juillet 2013 à 22 h 07 min

Des voies de chemin de fer, il y en a partout a Mlt et a proximité du centre-vllle : dans le Vieux, dans le Mile-end,dans Outremont, dans Rosemont, sur Notre-Dame, etc Il faut vraiment vivre dans sa case tendace dorée pour venir juste de s'en apercevoir. Mme Ravary, lachez les taxis.Marchez en ville et vous verez que Mlt n'est pas juste le quartier du (supposé) commerce international, des spectacles ou de l'Express.

Louis Nel dit :
9 juillet 2013 à 1 h 00 min

Un seul mot: négligence criminelle.

C'est une entreprise à rabais tolérée par les Gouvernements. Il faut mettre fin à la circulation des trains dangereux au Québec comme au Canada. Je parle ici des trains à rabais mal foutus et pas sécuritaires.

Sans règlementation plus sévère et sans pression des Canadiens les vieux trains de cette compagnie de broche à foin vont encore circuler car ce Monsieur Burckhardt n'est rien d'autre qu'un faiseur d'argent sans conscience, il se fout des autres.

Claude Daigneault dit :
9 juillet 2013 à 6 h 52 min

Bon,il y en a qui s'énerve.Mais ,il reste qu'elle a un peu raison.Ce qui vient de se passer est une catastrophe et qui est dû,essentiellement,à l'appât du gain.Il faut que ça coûte,le moins cher possible;au diable,la population.De toute façon,on a tous les droits :Let's go,let get money.Le problème est qu'il y a eu,une hécatombe (destruction et morts),et que cette foutue cie,avec son président en tête,ne s'est même pas présentée,sur les lieux du drame.Quel manque de respect.Tant qu'au communiqué en ''français'',il ne fait que démontrer,tout le respect que ces gens ont,pour l'être humain.Qu'ils aient raison ou tort,il y a eu un drame incroyable,qui va affecter cette population,pour des années .Qu'ils soient américains ou pas,n'a rien à voir.Un peu de compassion serait la bienvenue,au lieu de ces menaces,de représailles.Attendez un peu et vous allez voir,nos bons petits avocats,qui pour le bien de la population,vont entreprendre,un recours collectif.Quelle belle gang de vampires.

honorable dit :
9 juillet 2013 à 8 h 11 min

Si au moins c'était notre pétrole de schiste qui avait explosé (ainsi on aurait l'argent et le trouble de l'argent). Ah, j'oubliais, le développement par l'exploration pétroolière et gazière est strictement limité au Québec, contrairement aux USA...

Au Québec, on aime se contenter du trouble causé par l'argent des autres...

Serge Veilleux dit :
9 juillet 2013 à 8 h 39 min

voici comment est décrit auprès du registraire des entreprises du Québec les activités de Montreal, Maine, Atlantique Railway: CAMMIONNAGE DE MARCHANDISES DIVERSES

État de renseignements d'une personne morale au registre des entreprises

Renseignements en date du 2013-07-09 08:15:28

Informations générales

Identification de l'entreprise

Numéro d'entreprise du Québec (NEQ) 1161235826

Nom MONTRÉAL, MAINE & ATLANTIC RAILWAY, LTD.

Adresse du domicile

Adresse 15, IRON ROAD HERMON, MAINE 04401 ÉTATS-UNIS

Adresse du domicile élu (adresse de correspondance)

Entreprise

Nom GOWLING LAFLEUR HENDERSON, SENCRL

Adresse 1, PLACE VILLE-MARIE, 37E ÉTAGE MONTRÉAL (QUÉBEC) H3B3P4

Immatriculation

Date d'immatriculation

Statut Immatriculée

Date d'entrée en vigueur du statut d'immatriculation

Date de cessation prévue Aucune date de cessation n'est prévue.

Forme juridique

Type Compagnie

Date de formation 2002-10-23 00:00:00 Constitution

Lieu de constitution (province, État, pays) DELAWARE

Régime constitutif Loi étrangère

Régime courant Loi étrangère

Dates des mises à jour

Date de mise à jour de l'état de renseignements

Date de la dernière déclaration de mise à jour annuelle 2013-02-08 10:22:31 2012

Date de fin de la période de production de la déclaration de mise à jour annuelle de 2013

Date de fin de la période de production de la déclaration de mise à jour annuelle de 2012

Faillite

L'entreprise n'est pas en faillite.

Fusion et scission

La personne morale n'a fait l'objet d'aucune fusion ou scission.

Continuation et autre transformation

La personne morale n'a fait l'objet d'aucune continuation ou autre transformation.

Liquidation ou dissolution

L'entreprise ne fait pas l'objet d'une liquidation ou d'une dissolution.

Activités économiques et nombre de salariés

1er secteur d'activité...

Lorraine St-Onge dit :
9 juillet 2013 à 8 h 51 min

J'ai bien hâte de voir ce que nos suppôts du capitalisme sauvage vont inventer pour s'opposer à la réglementation gouvernementale. Je me rappelle très bien d'une chronique de N. Elgrably-Lévy qui prétendait qu'elle était la plus part du temps inutile car les entreprises tenaient à leur réputation plus qu'à la prunelle de leurs yeux. La tragédie du Lac Mégantic, celle au Bangladesh au mois d'avril, la crise financière de 2008 ; l'évidence saute aux yeux : il y a des industriels et des financiers qui sont prêts à tout pour faire une piastre de plus et seul l'État peut freiner l'appétit de ces rapaces.

Denis Richard dit :
9 juillet 2013 à 9 h 11 min

Laisser une bombe pétrolière sur rail SANS surveillance est:

Négligence criminelle.... point à la ligne.

G. Bataille dit :
9 juillet 2013 à 9 h 59 min

La bien-pensante médiatique fait tout pour mousser la haine sans savoir les résultats de l’enquête. Maudit qu'on est petit devant un drame. Près à jeter le blâme sur tout ce qui bouge.

marjolaine dit :
9 juillet 2013 à 11 h 27 min

@drako quand les villes ont été bâti près des chemins de fer les produits dangereux n'existaient pas les trains servaient à transporter bois,charbon,bétail.grains.personnes etc donc jamais ces trajets n'auraient servir à ce genre de produits le circuit est en masse grand pour le faire passer ailleurs

@anthony quand on veut citer quelqu'un on cite la phrase en entier voilà ce que disait lise en ce 4 juillet:"Quoi qu’il arrive, au Moyen-Orient, comme ailleurs, c’est toujours la faute des Américains, des Juifs et de l’Occident."

emile lafreniere dit :
9 juillet 2013 à 13 h 26 min

Je dis tout simplement attendons les résultats de l'enquete avant de blamer qui ce soit.Personne de tous les chroniqueurs n'est habilité a porter un jugement et chacun de nous aussi d'ailleurs. Par contre admettons que losqu'il est question de passer un pipeline ce qui restraindrait le transport des carburants par train,noius ne sommes pas trop coopératifs,personne ne veut le voir passer chez lui. Deux commentaires que je trouve appropriés ,ceux de Drako et L. St-Laurent. Les voiez ferrées étaient là bien avant les constructions dans la plupart des cas.Alors c'est certain que s'établir a coté d'une voie ferrée comporte un certain risque tout autant que s'installer pres d'un cours d'eau sujet a deas débordements. Les municipalités devraient y songer avant d'émettre des permis.

Daniel dit :
9 juillet 2013 à 18 h 23 min

Selon ce qui est dit, la pratique de la MMR permet à c que l'on quitte le convois après notre quart de travail même si notre remplaçant n'y est pas. Je suis un ancien opérateur de Gentilly-2 et en aucun temps (du temps que j'y travaillais). C'est la base de la sûreté de faire la continuité entre responsable, il en va ainsi avec la surveillance des enfants avec les piscines, 30 secondes sans surveillance est suffisant pour qu'il y ait noyade. Je ne comprend pas la culture de sureté dans le domaine ferroviaire et fort possiblement ailleurs. C'est des attitudes réactive hélas et non proactive. Le plus important n'est pas de trouver un bouc émissaire mais bien de changer notre mentalité , notre façon de faire dans tout les domaines à risques. Mais cela demande de bien y penser avant de...cette manière nous demande de nous servir de notre tête , de faire passer la sécurité avant les beaux $$$. Est-ce possible dans un monde qui met en première importance la piastre ?

Bon courage à tous ceux qui sont touchés pas ce désastre , je suis moi-même tristement touché par ce qui vient de se passer à Lac Mégantic par ce que c'est des Êtres humains comme moi qui viennent de mourir ou de perdre des proches.

Daniel

Diane Lavigne dit :
11 juillet 2013 à 23 h 21 min

bonjour mon époux est natif du lac Mégantic, nous étions à Nantes chez son frère quand le train à pris feux à 2 kil. de chez lui , il a ensuite dévalé vers le lac et on connait la suite , mon mari a un neveux et une nièce évacués, sa soeur de 83 ans est en résidence et saine et sauve , pour nous le grand responsable avant tout est le gouvernement fédéral qui laisse les compagnies ferroviaires faire à leur guise , le ministre fédéral du transport nous ment impunément et ne fait pas appliquer les lois.

c' est une honte , il devrait démissionner , c est un incompétent , que dire aussi de mr. Harper qui n'a rien à faire du Québec qui ne l'a pas élu et ce dit désolé sans aucune émotion , il est temps de se tenir debout et d'élever nos voix contre ces compagnies ces trains de malheur qui ont défiguré lac Mégantic et brisé des vies , nous le devons à la population avec qui nous pleurons leurs morts , j'espère de tout coeur que les choses vont changer. Diane Boucher Lavigne, N.D. Mont Carmel Mauricie Ps. c est le fédéral qui a juridiction sur ce chemin de fer, le ministre Lebel a t il disparut??