/entertainment/comedy
Navigation
Gala de Philippe Bond

Il y a eu du sport!

Gala Bond
Photo Jocelyn Malette / Agence QMI Gala Philippe Bond à la Place des arts dans le cadre du Festival Juste pour rire.

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Bond sait comment faire réagir son public. Longs baisers langoureux entre hommes, nudité sur scène et animateur arrosé ont créé de vives réactions de la part du public qui assistait au premier gala Juste pour rire de l’humoriste, mardi.

Dès le début du gala, dont le thème était le sport, la foule a apprécié l’arrivée sur scène de Michel Lacroix. Celui qui est la voix du Centre Bell lors des matchs du Canadien a présenté un Philippe Bond qui descendait l’allée, vêtu d’un pagne rouge de boxeur.

Le numéro d’ouverture était simple, mais amusant alors que Philippe Bond racontait, fidèle à son habitude, une savoureuse anecdote. La foule s’est cependant soulevée lorsque Derrick Frenette a fait son entrée, vêtu uniquement d’un costume de Borat, une sorte de «speedo» qui tient avec deux bretelles à l’avant et qui se termine en g-string à l’arrière.

Place aux anecdotes

Un peu dans le style de l’animateur de la soirée, les invités ont tous raconté leurs anecdotes en lien avec le sport. Simon Leblanc a brisé la glace du gala et a été récompensé d’une ovation debout.

Le faux joueur de hockey Patrice Lemieux a suivi, tout aussi applaudi par le public qui l’a accueilli à grands cris. L’humoriste française Claudia Tagbo, la seule femme du gala, est ensuite venue parler de façon énergique de sa relation avec le sport.

François Massicotte a, quant à lui, débuté son numéro en abordant le sujet épineux du turban sur les terrains de soccer. Maxim Martin a lui aussi choisi de parler d’un sujet qui fait jaser, en réclamant plus de cours d’éducation physique dans les écoles et en dénonçant la malbouffe.

Le numéro sur l’équitation de Philippe Laprise a donné les larmes aux yeux à plusieurs. Les spectateurs sont d’ailleurs repartis avec des coupons pour des ailes de poulet gratuites, comme lorsque le Canadien marque cinq buts.

Le seul sketch du spectacle, présenté par Ben et Jarrod en compagnie de Philippe Bond, a aussi créé de vives réactions auprès de la foule, notamment lorsque les trois humoristes ont échangé leur salive.

Le tout s’est terminé sur une fusillade de gags sportifs, arbitré par Billy Tellier.

Le gala, comme tous ceux présentés par Vidéotron, est disponible pour visionnement sur illico et Indigo.

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.