/news/currentevents
Navigation
LAC-MÉGANTIC - AIDE FÉDÉRALE

Aide fédérale : la mairesse s’impatiente

Colette Roy-Laroche
Photo les archives Colette Roy-Laroche, mairesse.

Coup d'oeil sur cet article

Toujours en attente de l’aide finan­cière du gouvernement fédéral, la mairesse de Lac-Mégantic a montré de l’impatience à la suite de la visite de la nouvelle ministre des Transports, Lisa Raitt, qui n’a fait aucune nouvelle annonce.

«Je suis quelqu’un de patient et de compréhensif, mais les gens qui me connaissent savent que je peux mordre!» a lancé Colette Roy-Laroche. Malgré une nouvelle visite de ministres conservateurs à Lac-Mégantic, aucune aide concrète n’a encore été annoncée par le gouvernement Harper.

L’entourage de Mme Roy-Laroche semblait également surpris d’apprendre par les médias que la nouvelle ministre des Transports, Lisa Raitt, et le ministre Christian Paradis avaient organisé leur point de presse avant même de rencontrer la mairesse.

Aucune annonce

Lisa Raitt s’en est donc tenue à un message de condoléances offertes à la population de Lac-Mégantic. «Les autorités provinciales et locales agissent avec compétence et compassion et elles devraient continuer de diriger les efforts», a-t-elle déclaré.

«Il y aura de la cons­truction à faire à court, moyen et long termes. Le fédéral a un rôle à jouer pour ça, a ajouté Christian Paradis, on va faire partie de la solution.» Pressé de questions sur le type d’aide que

le fédéral pourrait apporter à la ville de Lac-Mégantic, M. Paradis s’est contenté de dire que les efforts des autorités provinciales et municipales avaient «assumé pleinement leur rôle de premiers répon­dants».

Infrastructures

Questionnée à savoir quel type d’aide financière la mairesse Roy-Laroche voulait obtenir du gouvernement Harper, celle-ci a répondu qu’elle demandait d’abord d’être soutenue pour certains projets d’infrastructures, notamment la reconstruction des installations souterraines du centre-ville.

De son côté, Christian Paradis est parti sans commenter ses nouvelles fonctions au sein du gouvernement fédéral, ayant perdu le titre de lieutenant du Québec au profit de Denis Lebel. «Il va y avoir du fédéral», a-t-il conclu.

Commentaires