/misc
Navigation

Nos auteurs

Nicolas LachanceSteve TremblayStéphane MartineauSteeve MonnièrePierre-Olivier CorbinGabriel Talbot-LachanceFrançois JeanÉtienne RichardDidier OuelletAntoine Corbin

Gaming retro : Sommes-nous trop nostalgique?

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi dernier était le « Suikoden Day ». Pour ceux qui ne sont pas au courant, il s'agit d'une journée mise en place par une bande de fanatiques voulant que le studio Konami continue la série avec un sixième titre, mais aussi d'ajouter les anciens jeux de la PSOne sur le Playstation Network (principalement le deuxième) afin que tout le monde à travers le monde puisse y jouer pour une petite somme (Suikoden II, sortie en 1999, se détaille maintenant au alentour de 130/150 $ sur ebay pour un jeu d'une bonne qualité. Le chiffre monte en flèche quand on parle de « Brand New »). Suikoden II faisant partie de mon Top-5-des-meilleures-jeux-à-vie-omg en raflant la première place, cette journée m'a arraché de la bouche la fameuse phrase "Des jeux de même, y'en a plus de nos jours!". Ajouter à cela le fait que Steve ressort son NHL '96 et il ne m'en fallait pas plus pour m'attarder sur la question : est-ce que les jeux étaient vraiment meilleurs il y a une quinzaine d'années, ou sommes-nous simplement trop nostalgiques?

Il y a la question de la qualité des jeux. Bien évidemment, au fil des années, la qualité des jeux vidéo au niveau de la performance, des graphiques et de l'immersion s'est grandement améliorée. On a vue naitre les graphiques 3D, les manettes sans fil, les commandes vocales... Tout pour nous couper le souffle dès le début de l'aventure. Mais une fois l'effet « WOW » passé, est-ce que le reste du jeu continue de nous émerveiller? Est-ce que, à la fin d'une aventure, on délaisse notre manette avec une sensation d'accomplissement, ou plutôt un goût amer de déception? Est-ce que, dans une ère où tout est rapide et éphémère, les jeux doivent suivre la ligne afin d'être courts, intenses et rapides, mais encore plus vite oubliés?

Inversement, peut-être que nous étions juste beaucoup moins critique auparavant. La technologie n'était pas la même, la vitesse de notre monde non plus. Et on était plus jeune. Étions-nous plus facilement impressionnables? Avons-nous l'impression que les jeux étaient meilleurs tout simplement parce qu'ils sont dans ce coin de mémoire accompagné de temps plus simples, sans obligation familiale et sans loyer à payer? Peut-être que nos souvenirs enjolivent les choses et qu'on se dira la même chose des jeux de cette génération-ci dans 15 ans.

Dites-moi, chers lecteurs, suis-je la seule à trouver que la qualité de l'histoire des jeux (notamment les RPGs dans mon cas) a diminué? Dans tous les cas, je vais rebrancher mon vieux PS2 et ressortir ma copie de Suikoden 2, et je suis certaine de ne pas être déçue de l'aventure.

Vous êtes fanatiques de jeux vidéos ou jeux de table et vous aimeriez le partager? Nous sommes présentement à la recherche de collaborateurs passionnés. Un bon français écrit, être un gamer emballé et avoir du temps pour le vivre est ce que nous recherchons. Tu veux embarquer dans l’aventure? Envoie un exemple d’article de 300 mots sur le thème de ton choix à nicolas@tousdesgamers.com. Toutes les candidatures seront étudiées. Parce qu’on est tous des gamers!

2 commentaire(s)

Nicolas Lachance dit :
17 juillet 2013 à 7 h 41 min

Je peux te confirmer que tout mes RPGS favoris sont sur PS2. Je n'ai rien vu dans cette génération coté RPG japonais qui m'a réellement accroché. Je suis devenu un fan fini de Mass Effect par contre...

Je crois que les japonais ont tout simplement perdu des plumes. Ils sont en train de regagner leur titre de noblesse avec d'excellent titres comme Fire Emblem: Awakening et Shin Megami Tensei 4 qui sors dès aujourd'hui.

Mon RPG japonais à jamais (en date d'aujourd’hui) est Persona 4. Je ne dois pas être le seul à penser la même chose car le jeu à recu un make-over sur PSVita sous le nom de Persona 4: Golden. Les graphiques sont uin peu vieillo mais reste que le jeu conserve un gameplay vraiment intéressant et une histoire à couper le souffle. Le temps ne peux changer ce fait. Ce n'est pas comme Final Fantasy XIII qui s'est concentré sur les graphiques fantastiques mais a laisser tomber de coté l'histoire et le gameplay.

Dans plusieurs années, les gens se souviendront de Persona 4 comme un bon jeu et les gens vont oublier les beaux graphiques de FFXIII et on se demandera pourquoi on a jouer à ce jeu...

stephane martineau dit :
17 juillet 2013 à 8 h 31 min

Suikoden II !!!!!!!!!!

Mon expérience c'est que les vrais bons jeux restent bon.

Ceci dit, tu me donne le goût de ressortir ma copie de Suikoden II :)