/news/currentevents
Navigation
accident | brossard

Fin de course brutale

Des témoins ont aperçu le conducteur courser quelques minutes avant l’impact

Fin de course brutale
Photo agence qmi, pascal girard Deux individus, âgés respectivement de 15 et 19 ans, ont dû être hospitalisés à la suite du capotage survenu dans la nuit de dimanche à hier à Brossard.

Coup d'oeil sur cet article

Deux jeunes automobilistes auraient pris un boulevard pour une piste de course à la sortie d’un bar de Brossard, tôt hier, blessant deux passagers âgés de 15 et 19 ans.

Deux jeunes automobilistes auraient pris un boulevard pour une piste de course à la sortie d’un bar de Brossard, tôt hier, blessant deux passagers âgés de 15 et 19 ans.

Peu avant 2 h 30, les policiers de ­Longueil ont reçu un appel pour un ­accident à l’intersection des boulevards Pelletier et Panama. Le conducteur d’une Honda Civic a perdu le contrôle de sa voiture. Elle a ensuite fait plusieurs tonneaux et a heurté des voitures stationnées en ­bordure de la rue.

«Il n’y a pas eu d’impact avec d’autres véhicules. Quatre jeunes âgés de 15 à 19 ans se trouvaient à l’intérieur de l’automobile», a indiqué Martin Simard, porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

Deux d’entre eux ont été blessés à la suite du capotage, puis transportés à l’hôpital. L’un d’eux a subi un léger traumatisme crânien et l’autre s’en tire avec quelques blessures mineures au poumon, au bassin et à l’épaule. Or, il a été impossible de savoir si le conducteur était l’un des deux blessés.

Il semblerait que le conducteur venait tout juste de courser aux côtés d’une autre voiture depuis le boulevard Taschereau.

«Plusieurs témoins nous rapportent certains faits qui nous portent à croire qu’il y aurait eu une course juste avant le capotage du véhicule», a commenté M. Simard.

Les deux automobilistes ont été interpellés, puis rencontrés par les enquêteurs, qui analysent la possibilité de porter des ­accusations criminelles contre ces deux ­individus. Ils pourraient être accusés de conduite dangereuse au cours des prochains jours.

Le Code criminel prévoit des sanctions pouvant aller jusqu'à la prison à perpétuité pour un conducteur qui conduit un véhicule de façon dangereuse pour le public.

« Terrain de course »

Les résidents du secteur n’étaient pas du tout étonnés de voir cet accident se ­produire.

«Les jeunes descendent sur le boulevard Pelletier et ils arrivent à pleine vitesse, ce n’est pas rare qu’il y ait des accidents ici», avoue un résident qui décrit sa rue comme un véritable terrain de course.

Johanne Rhéaume, résidente du boulevard Pelletier, entend et voit tous les jours des voitures filer à vive allure devant chez elle.

«Ça klaxonne parce que ça passe tout droit sur la lumière rouge. C’est vraiment un endroit à course, en plus que c’est en ligne droite», s’insurge-t-elle.

Alban Dion associe ces courses à un bar situé non loin de là.­

«Les jeunes sortent du Fuzzy et on les entend essayer leur bolide aux petites heures. C’est pire depuis 7-8 ans», insiste-t-il.

Sensibilisation

Il s’agit du premier événement du genre à survenir à l’angle des boulevards Pelletier et Panama, assure le relationniste du SPAL.

«Il arrive qu’on doive intervenir pour des courses de rue, mais c’est plutôt rare que ça se termine en accident, dit-il. Les conducteurs ne savent souvent pas que la course fait partie de la conduite dangereuse.»

Les policiers de l’arrondissement seront aux aguets pour intercepter les véhicules et procéder à des vérifications afin d’éviter qu’un tel scénario se reproduise.

Malgré tout le travail de prévention, l’agent Simard déplore les comportements fautifs encore trop nombreux.

- Avec la collaboration de l’Agence QMI

Commentaires