/sports/others
Navigation
Cyclisme

Un Tour de Québec relevé

Quelques coureurs de renom participent à la compétition qui a obtenu la sanction d’événement national

Antoine Duchesne
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

En plus d’accueillir quelques-uns des meilleurs cyclistes au pays, le Tour de Québec accueillera cette année quelques coureurs de renom comme le Français Aurélien Passeron, qui a participé au Tour de France en 2008.

Au total, 103 coureurs prendront le départ officiel du Tour, demain, dans le cadre d’une course sur route sur l’Île d’Orléans. Les meilleurs sprinteurs se livreront toutefois une lutte dès ce soir, à l’occasion du prologue de l’épreuve de sprint disputée aux intersections de la rue Saint-Jean et d’Auteuil, à Québec.

Sanctionné national

Pour la première année, le Tour de Québec a obtenu la sanction d’événement national.

Il s’agit d’une des raisons pour lesquelles des cyclistes comme Passeron ont décidé d’y participer.

«En étant sanctionné national, les bourses passent de 5000 $ à plus de 16 000 $. En plus, on attire un meilleur calibre de coureurs et ces derniers apprécient», explique le promoteur de l’événement, Jean-Michel Lachance, qui va courir pour l’équipe Predator Carbon Repair, en compagnie de Passeron.

L’équipe comptera également sur le Trinidadien Émile Abraham, médaillé d’argent aux Jeux Panaméricains de 2007.

Sur la scène locale, Antoine Duchesne, de l’équipe Bontrager sera à surveiller. Le champion canadien sur route des moins de 23 ans fera toutefois cavalier seul puisqu’il sera le seul représentant de son équipe. Chez les équipes, on s’attend à de belles choses de la formation Garneau-Québecor du champion canadien en critérium, Pierrick Naud.

«Ce sera l’équipe à battre», estime Duchesne, troisième au Tour de Québec l’an dernier.

Saint-Augustin, l’épreuve mère

Après le prologue et la course sur route sur l’Île d’Orléans, les cyclistes se déplaceront du côté de Saint-Augustin-de-Desmaures pour les deuxièmes et troisièmes étapes.

La quatrième, une course sur route de 143 kilomètres, devrait être déterminante pour le classement général. Les cyclistes effectueront 13 boucles de 11 kilomètres, empruntant à chaque occasion la côte Racette.

«Ce sera vraiment l’épreuve mère. Après 13 tours, on pourra séparer les hommes des garçons», soutient Lachance.

Le Tour se conclura par la suite dimanche avec un critérium sur la colline Parlementaire. Une épreuve destinée aux femmes sera également tenue.

«Dans les prochaines années, nous aimerions permettre au cyclisme féminin de prendre plus de place au Tour de Québec. Il y a un mouvement dans le monde du vélo féminin pour permettre la tenue d’événement d’importance tel le Tour de France», espère la cycliste Joanie Caron, ambassadrice du Tour de Québec.

La journée de dimanche permettra également la présentation d’une épreuve chez les juniors masculins et féminins, ainsi que chez les maîtres.

 

Sur le même sujet
Commentaires