/weekend
Navigation
France

Balade à Paris Plages

Balade à Paris Plages
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Comme chaque été depuis 12 ans maintenant, de la mi-juillet à la mi-août, Paris Plages prend ses quartiers en plein cœur de la capitale sur la voie Georges-Pompidou et au bassin de la Villette. Balade le long des berges de la Seine sur cette plage éphémère qui offre un petit air de vacances.

Comme chaque été depuis 12 ans maintenant, de la mi-juillet à la mi-août, Paris Plages prend ses quartiers en plein cœur de la capitale sur la voie Georges-Pompidou et au bassin de la Villette. Balade le long des berges de la Seine sur cette plage éphémère qui offre un petit air de vacances.

Paris s’éveille lorsqu’on arrive à la hauteur du pont de Sully, juste en face de l’île Saint-Louis. C’est là que commence, ou se termine, officiellement Paris Plages. Nous sommes descendus un peu plus loin pour accéder aux berges. Il est tout juste 9 h 30, mais le thermomètre affiche déjà 23oC. Depuis deux semaines, Paris connaît d’importantes chaleurs, alors autant dire que Paris Plages tombe à point. Quelques joggeurs et promeneurs de chiens profitent de ce calme matinal alors que les travailleurs de la mairie de Paris s’activent pour tout mettre en place. Bientôt, des milliers de Parisiens et de touristes déferleront sur ces berges de la Seine fermées à toute circulation automobile, pour profiter de la plage et des différentes activités.

Un peu de culture à la plage

On commence notre balade sur une note culturelle avec l’exposition en plein air ­Regardez Monsieur Monet... comme la ­Seine a changé. Des photographies contemporaines répondent aux célèbres peintures de Monet pour illustrer les changements des bords de la Seine depuis un siècle.

Plus loin, après avoir esquivé les brumisateurs d’eau, la bibliothèque éphémère Flammarion offre pas moins de 300 références de livres. En échange d’une pièce d’identité, le lecteur peut emprunter un livre et s’installer confortablement sur une chaise ou un énorme pouf devant la Seine.

Coup d’œil ensuite sur l’autre rive où trône le magnifique Hôtel Lambert, un célèbre bâtiment parisien datant du XVIIe siècle qui vient d’être sérieusement endommagé par un incendie.

Après être passé devant la première des quatre buvettes de Paris Plages, on arrive à la hauteur du pont d’Arcole, vis-à-vis de l’Hôtel de ville. En haut, devant la mairie de Paris, une équipe démonte les installations qui ont servi aux quatre soirées de concerts gratuits qui se sont déroulées le week-end dernier (Lisa Leblanc s’y est notamment produite), pour installer quatre terrains de volley-ball de plage. Rien n’est oublié pour qu’on se sente à la plage!

Sable, chaises longues et parasols

Sur les berges de la Seine, on aperçoit la longue plage de sable fin bordée de cocotiers. Ici, le point de vue sur les ponts et sur la ville est magnifique. Il est encore tôt, mais les chaises longues et les parasols sont déjà presque tous occupés. Des familles avec enfants ont apporté les jeux de sable, des couples ou des personnes seules en maillot profitent du soleil en relaxant ou en lisant un livre.

Une touriste brésilienne allongée sur un transat est surprise par cette plage sans mer et en pleine ville. «C’est bizarre pour moi, mais c’est intéressant», avoue-t-elle.

Des activités pour petits et grands

Les enfants sont sans doute ceux qui y trouvent le plus leur compte, avec ce sable blanc et fin digne des plus belles plages. Non seulement peuvent-ils s’en donner à cœur joie avec les châteaux de sable, mais un espace a été spécialement conçu pour les tout-petits. La ludo-plage propose des jouets de sable, un mur d’escalade, des balançoires et même une mini-tyrolienne.

À quelques mètres de là, un jardin des brumes permet aux petits et grands de se rafraîchir, à défaut de pouvoir plonger dans la Seine...

Une Parisienne et sa fillette, installées sous un parasol, viennent pour la première fois à Paris Plages. «J’avais plein d’a priori, mais finalement c’est très bien. On peut même presque entendre le bruit de l’eau», nous dit celle qui avait envie de soleil après le «printemps pourri qu’on a eu à Paris. J’ai aussi envie d’occuper le terrain sans voiture et je crois que Paris Plages permet ça».

Un peu plus loin, un boulodrome permet d’emprunter des boules de pétanque et de jouer une partie sur l’un des quatre terrains aménagés. En terminant notre balade, on découvre quelques tables de «baby-foot» installées à l’ombre du pont Neuf, juste avant de tomber nez à nez avec une quarantaine de personnes en plein cours de taï-chi, pour une pause zen en plein centre-ville de Paris.

Parce que c’est surtout ça, Paris Plages, un événement qui invite à décompresser et à s’offrir une pause détente dans une ville qui bouge à cent à l’heure.


Paris Plages se tient jusqu’au 18 août prochain sur la voie Georges-Pompidou et au bassin de la Villette.

Commentaires