/news
Navigation

Changer le monde un clic à la fois

Changer le monde
Photo Courtoisie #mignon, #pizza et #chat, c’est bien, mais est-ce possible d’amener le mot-clic un peu plus loin?

Coup d'oeil sur cet article

#mignon, #pizza et #chat, c’est bien, mais est-ce possible d’amener le mot-clic un peu plus loin? Pour les comédiens Francis-William Rhéaume et Alexandre Landry, cette réflexion a été à l’origine d’une chaîne de bonheur virtuelle qui, bien au-delà du mot-clic, aspire à sa façon à #changerlemonde.

«Sur Facebook, on publie des photos de chats et des images de notre bouffe. Nous, on s’est dit : est-ce qu’on peut faire plus?» a expliqué Alexandre Landry.

Parmi toutes les images et les vidéos futiles qu’on peut partager sur internet, c’est certain que l’on peut produire un contenu qui fera une différence, croient les deux instigateurs du projet «Un monde à changer».

Sur la page Facebook du mouvement, les gens sont invités à partager leurs gestes positifs, tout en mettant au défi un ami d’en faire autant.

Un je t’aime à la fois

Alexandre et Francis-William font le pari que chaque personne est prête à faire une bonne action. Il suffit de la mettre au défi de le faire. Mardi dernier, «Changer le monde» a rendu publique une vidéo dans laquelle des étrangers rencontrés dans la rue ont été invités à dire «je t’aime» à un proche au téléphone, et ce, sous l’œil de la caméra.

«On entre dans le quotidien des gens pour transformer positivement un moment précis de leur journée, a dit Francis-William. On s’imagine toujours que les gens n’embarqueront pas dans nos histoires, mais, au contraire, tout le monde a envie d’une occasion de faire quelque chose de positif. On n’a même pas eu besoin de cacher nos caméras!»

Selon lui, changer le monde, ce n’est pas toujours grandiose, et on fait souvent la différence avec les petits gestes.

«Est-ce que changer le monde c’est changer la planète au complet ou bien c’est changer la façon dont tu parles à ton voisin?» questionne-t-il.

Un dégoût des médias sociaux

Nos amis Facebook sont-ils vraiment nos amis? Nos bons moments se résument-ils désormais à une photo publiée sur Twitter, Facebook et Instagram?

«On est partis d’une hargne de cette façon d’utiliser les réseaux sociaux pour nous encourager à y mettre un contenu qui ferait du bien aux autres pour vrai», a indiqué Alexandre.

La prochaine mission du groupe est de dénicher la définition d’un gouvernement de rêve. Les gens sont invités à laisser un message sur la boîte vocale du 514-430-2842 pour participer au remue-méninges.

«On a aussi décidé de tapisser Montréal avec des dessins d’enfants, a ajouté Francis-William. On veut devenir porte-parole des voix futures. C’est très naïf et ça peut amener à la réflexion.»

Vous pouvez faire parvenir le dessin de votre enfant à l’adresse suivante : pourchangerlemonde@gmail.com

Avec des moyens de diffusion plus grands, Francis-William et Alexandre voudraient éventuellement créer des rassemblements immenses et diffuser leurs vidéos inspirantes à la télévision.

«On pense qu’avec ce genre de petit coup de pouce, on aidera chaque personne à changer son propre monde», a conclu Alexandre.

www.facebook.com/unmondeachanger

#changerlemonde

 

 

 

 

Commentaires