/news/politics
Navigation
Mairie de Montréal

Mairie de Montréal: le président de l'Assemblée joint l'équipe Coderre

Harout Chitilian
Photo ÉTIENNE LABERGE / Agence QMI Harout Chitilian

Coup d'oeil sur cet article

Denis Coderre a présenté vendredi un nouveau candidat, Harout Chitilian, qui occupe les fonctions de président de l'assemblée à l'Hôtel de Ville.

M. Chitilian s'était présenté pour occuper le poste de maire par intérim au lendemain de l'arrestation de Michael Applebaum.

C’est Laurent Blanchard qui avait toutefois remporté la course la course. Au lendemain de sa défaite, il avait réintégré ses fonctions de président de la chambre.

M. Chitilian, candidat dans Ahuntsic-Cartierville, a promis qu'il restera neutre jusqu'au lancement de la campagne électorale étant donné qu’il occupe les fonctions de président, et que ce poste lui demande de rendre des «décisions impartiales».

«Je prends à cœur ma fonction et sa neutralité. C’est pourquoi nous avons convenus Denis Coderre et moi-même que je resterais en dehors de la campagne jusqu’à son lancement officiel», a-t-il indiqué en conférence de presse.

«Harout a obtenu le respect de ces concitoyens et de ses collègues grâce à son travail rigoureux, ses qualités de rassembleur et surtout pour son sens de l’équité. Il va également ouvrir Montréal au monde avec son expérience professionnelle au niveau international», a déclaré Denis Coderre.

Une étoile montante

Le chef a qualifié son nouveau venu «d’étoile montante». Il sera responsable du numérique, un domaine clef de M. Coderre qui souhaite faire de Montréal une «ville intelligente», reflet de l’ère 2.0.

Par souci de neutralité, Harout Chitilian s’est donc abstenu de dévoiler ses priorités «numériques» s’il est élu aux élections municipales du 3 novembre 2013. Il a tout de même admis qu’il souhaitait mettre en place un système d’avertissement par courriel en cas de sinistre majeur.

«Ça aurait été bien utile lors de l’épisode de l’eau potable il y a deux mois», a-t-il confié.

La moitié d’Union Montréal

Avec la venue de Harout Chitilian, Denis Coderre établit à un peu plus de la moitié le nombre de candidats qui proviennent de l’ancien parti de Gérald Tremblay. Plus tôt cette semaine, il accueillait dans ses rangs Lionel Perez, un ancien proche du maire déchu Michael Applebaum.

Sur les 19 candidats présentés jusqu’à maintenant par l’Équipe Denis Coderre pour Montréal, on dénombre seulement quatre nouvelles recrues. Les autres ont déjà tous un pied dans la politique active.

M. Coderre a toujours promis que, le jour du lancement officiel de la campagne, 50 % de ses candidats seraient des gens qui n’ont pas de bagages politiques.

«Je maintiens ma promesse. On aura d’autres personnes à vous présenter prochainement», a soutenu M. Coderre.

Commentaires