/news/currentevents
Navigation
Tuée devant un Walmart

Appel à la prudence

La famille de la fillette tuée devant un Walmart vit un deuil douloureux

Coup d'oeil sur cet article

Une semaine après le drame qui a coûté la vie à une fillette de six ans dans le stationnement du Walmart à Brossard, la famille de Kierrah Beales exhorte les automobilistes à être plus prudents afin de sauver des vies.

Ellen Lutchman, la grand-tante de la fillette, était encore bouleversée hier, à son arrivée au salon funéraire. Visiblement attristée par la mort soudaine de celle qu’elle considérait comme sa petite-fille, elle souhaite que ce drame incite les automobilistes à redoubler de prudence.

«Si seulement les gens pouvaient faire preuve de plus de prudence pour sauver la vie d’autres petits enfants!» a-t-elle lancé.

Jeudi dernier, une conductrice de 43 ans a écrasé la fillette en tournant dans une allée de stationnement. Celle-ci serait demeurée coincée durant plusieurs secondes sous l’une des roues du véhicule.

De son côté, Walmart n’a pris aucune mesure depuis afin de renforcer la sécurité dans son aire de stationnement.

«Il est impensable d’imaginer qu’une telle tragédie puisse se produire. Nos pensées les plus sincères accompagnent cette famille», s’est contenté de répondre Alex Roberton, le directeur des affaires corporatives du géant américain.

Ni la vitesse, ni l’alcool, ni l’utilisation du cellulaire au volant ne seraient en cause dans ce drame.

Connaître la vérité

«Il s’est dit toute sorte de choses depuis la semaine dernière, mais nous aimerions que les gens connaissent la vraie histoire», a fait savoir Mme Lutchman, indiquant que la famille s’adresserait au Journal lorsqu’elle en aurait la force.

«Aujourd’hui (hier), nous sommes tous dévastés, mais nous le ferons le temps venu», assure-t-elle.

La petite Kierrah a été décrite par sa grand-tante comme étant une enfant très «enjouée, drôle et pas gênée». «Elle aimait la vie, faisait de la danse hip-hop et adorait Justin Bieber», a-t-elle ajouté.

Sa tante Tanya se souvient à quel point sa nièce était remplie d’énergie. Selon des proches rencontrés par le Journal, les parents de la victime, Charlene Mohammed et Jeremy Beales, tentent tant bien que mal de survivre à la tragédie qui leur a enlevé un de leurs quatre enfants.

«Les garçons, Kyle, Kalem et Kameron, vont les aider à traverser cette difficile épreuve. Ils vont se serrer les coudes», estime une proche.

«Kierrah manquera beaucoup à tous ceux qui ont eu le privilège de la connaître», a-t-on pu lire sur son avis de décès.

La famille reçoit les condoléances aujourd’hui et vendredi dans un centre funéraire de Brossard. Les funérailles de la petite fille auront lieu samedi matin dans une église de Greenfield Park.

 

Commentaires