/entertainment/stage
Navigation
LA PROPHÉTIE DES MOUFETTES

Un univers imaginaire gagnant

Coup d'oeil sur cet article

La création La Prophétie des moufettes, qui a connu un succès retentissant l’été dernier en accueillant plus de 20 000 spectateurs, est de nouveau à l’affiche cet été au Théâtre de la Dame de Cœur en Montérégie jusqu’au 1er septembre. Une dernière occasion de voir ce spectacle multimédia où comédiens et marionnettes géantes se côtoient sur scène, puisqu’une nouvelle création prendra place l’an prochain.

Le concept unique du Théâtre de la Dame de Cœur (TDC) a réussi à émerveiller petits et plus grands tout au long de la saison dernière, et la magie continue d’opérer.

Loin de vouloir s’asseoir sur le succès de l’année dernière, l’équipe de création du TDC a voulu en mettre plein la vue à ses spectateurs, cette année encore, en ajoutant de nouveaux éléments technologiques.

«Au niveau des moufettes géantes seulement, on compte en terme d’ajouts, des investissements de 30 000 $ à 40 000 $», affirme le metteur en scène et directeur artistique Richard Blackburn qui agit également en tant que directeur général.

Des marionnettes revues et améliorées

C’est avec l’aide de l’Université de Sherbrooke que de nouvelles réalisations ont vu le jour. Le TDC a procédé à un concours parmi les stagiaires en ingénierie mécanique de l’Université de Sherbrooke.

«Par l’entremise du programme Accélérateur de talents Desjardins, nous avons procédé à un processus de recrutement parmi les stagiaires qui en sont à leur dernier stage avant de graduer», explique Richard Blackburn.

C’est Étienne Leblanc qui a été le candidat retenu tant par ses idées que par son parcours à travers ses précédents stages. «Ce jeune stagiaire, un finissant en génie mécanique, a fait évoluer la virtuosité des mouffettes géantes. Le résultat est impressionnant!, clame-t-on. Ces marionnettes parlantes sont fortes d’une technologie qui allie robotique et animatronique, un terme que l’on utilise maintenant dans le jargon.»

Il faut savoir que l’intérieur des marionnettes géantes, où s’y tient un homme, compte un véritable tableau de bord permettant de faire avancer et bouger la marionnette. «Mais la technologie est beaucoup plus poussée maintenant», ajoute le directeur artistique «Grâce à certaines manettes intérieures, on peut faire bouger par exemple les paupières ou la queue de la moufette.»

Tout cela, on le comprend bien, ajoutent au réalisme des personnages.

Une expérience familiale

Tout comme l’année dernière, les représentations ont lieu au coucher du soleil, dans une salle de spectacle extérieure qui permet de se produire beau temps, mauvais temps grâce à une immense toiture. Pour ajouter au confort, chaque siège est muni de bretelles chauffantes afin de garder le spectateur au chaud.

«Nous disposons de sièges pivotants permettant une expérience théâtrale qui donne sur un rayon de 270 degrés, fait remarquer le metteur en scène. Nos sièges sont aussi munis d’un porte-gobelet rappelant l’expérience au cinéma.»

On nous apprend également qu’à la fin de chaque spectacle, les spectateurs sont invités à rencontrer les marionnettes et marionnettistes pour discuter ou prendre des photos.

Par ailleurs, l’histoire de la pièce demeure la même, soit celle de Fleur, une jeune femme enceinte qui retourne dans le jardin de son enfance chez son grand-père. C’est là qu’elle retrouvera un univers d’animaux fantastiques.

Une distinction pour le TDC

Les créations du Théâtre de la Dame de Cœur ont été produites à l'étranger et leurs efforts ont été récompensés. Ils ont reçu le premier prix au Gala Distinction de la région d’Acton le 11 mai dernier, dans la catégorie, Rayonnement pour ses activités à l’international.

Le spectacle Harmonie, une création du TDC, a été présenté à l’exposition universelle d’Aichie au Japon en 2005, en tournée en 2006 au Mexique et au Canada ainsi que lors d’une tournée récente en 2012 à Hong-Kong.


LA PROPHÉTIE DES MOUFETTES

Auteure: Marilyn Perreault

Scénario: Richard Blackburn, René Charbonneau, Yves Simard

Direction artistique et mise en scène: Richard Blackburn

Personnages sur scène: Amélie Chérubin-Soulières, Yves Simard, Caroline Bernier Dionne

Avec les voix de: Macha Grenon, Alain Gendreau, Gilbert Lachance, Sylvie Legault et Marc Saint-Martin

Jusqu’au 1er septembre

Au Théâtre de la Dame de Cœur à Upton (Montérégie)

Commentaires