/entertainment/stage
Navigation
UNE FOIS AU CHALET

De belles apparences

De belles apparences
photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La création québécoise de Maxime Champagne, présentement à l’affiche au Théâtre du Coq jusqu’au 31 août, met en perspective deux frères et leurs conjointes qui en apparence sont aux antipodes. Par le biais de cette comédie de situation, qui se veut très actuelle, on nous fera la démonstration qu’il faut parfois se méfier de certaines apparences! Souvent, derrière l’image se dissimule autre chose.

La création québécoise de Maxime Champagne, présentement à l’affiche au Théâtre du Coq jusqu’au 31 août, met en perspective deux frères et leurs conjointes qui en apparence sont aux antipodes. Par le biais de cette comédie de situation, qui se veut très actuelle, on nous fera la démonstration qu’il faut parfois se méfier de certaines apparences! Souvent, derrière l’image se dissimule autre chose.

La pièce raconte l’histoire de Cyndi et Simon, un jeune couple qui n’a pas encore obtenu le succès professionnel anticipé, leur parcours étant parsemé d’embûches. Cyndi est comédienne, mais travaille peu, alors que Simon est écrivain, ou souhaite le devenir, car il n’écrit pas. «Résultat, ils croulent sous les dettes», annonce la comédienne, Charlie Jutras qui interprète Cyndi.

Afin de fuir leur créancier, ils ont décidé de s’exiler temporairement dans le chalet familial. Pour faire de l’argent rapidement et facilement, elle optera pour les appels érotiques en faisant appel à son talent de comédienne, alors que lui s’improvisera clairvoyant et n’hésitera pas à offrir ses services en tant que médium. Sans scrupule, le charlatan profitera de la naïveté des gens du village.

Si le jeune couple tente de s’en sortir en faisant de l’argent facilement et sans effort, les résultats ne seront pas ceux escomptés. «Ils aiment faire la fête et dépenser pour oublier leur condition lamentable, révèle Charlie Jutras, qui est également la cofondatrice de la Troupe du Coq à L’Âme. Disons qu’ils sont portés vers l’alcool, ce qui n’arrange rien.»

Le couple parfait

À l’opposé de Cyndi et Simon, entrera en scène un autre couple composé de Pierre, le frère de Simon, et son épouse Marion. «Il s’agit du couple parfait, raconte la comédienne. Pierre représente celui qui a réussi dans la famille.»

Pour cause, il est architecte, sa carrière est un modèle de réussite. De surcroît, il aime afficher ses couleurs en démontrant clairement qu’il a réussi. Sa voiture de luxe, un modèle de l’année dans laquelle il aime se pavaner, n’est qu’un exemple. «Sa femme, Marion, est aussi l’épouse parfaite, ajoute l’actrice. Elle n’a pas besoin de travailler et fait dans les œuvres caritatives.»

Néanmoins, on apprendra que derrière l’image parfaite se cache autre chose.

Une visite impromptue

Alors que Cyndi et Simon croyaient avoir trouvé un certain confort à travers leurs appels téléphoniques et leurs images improvisées, voilà que débarquent à l’improviste le frère de Simon et sa femme au chalet familial. Déstabilisés, Cyndi et Simon feront tout pour sauver les apparences. Loin d’être au bout de leur peine, une autre surprise les attend.

«La visite n’a rien d’un hasard, précise Charlie Jutras. Pierre a en tête de convaincre son frère de vendre le chalet.»

À partir de là, nombreux rebondissements surviendront.

«Nous nous sommes lancé comme défi d’intéresser les jeunes adultes au théâtre, déclare la copropriétaire de la troupe de théâtre, troupe qui en est à son quatrième été au Théâtre du Coq. Pour ce faire, nous avons mandaté Maxime Champagne, un jeune dramaturge de la relève, afin de nous écrire un texte sur mesure qui répond à nos objectifs.»

Commentaires