/news/currentevents
Navigation
Inondations | Nettoyage

Ils doivent repartir à zéro

Des sinistrés du nord de Montréal ont tout perdu dans les inondations survenues mardi soir

Coup d'oeil sur cet article

Planchers boueux, odeur nauséabonde et accumulation d’eau au sol exaspèrent les résidents du nord de Montréal au lendemain des 70mm de pluie qui les ont laissés dans un chaos total.

Planchers boueux, odeur nauséabonde et accumulation d’eau au sol exaspèrent les résidents du nord de Montréal au lendemain des 70mm de pluie qui les ont laissés dans un chaos total.

L’heure était au nettoyage dans les secteurs de Montréal-Nord, d’Ahuntsic-Cartierville et d’Anjou, hier matin. De fortes pluies condensées se sont abattues sur ces secteurs, provoquant d’importantes inondations dans plus de 150 foyers mardi soir.

Alertée par ses voisins, Jennifer Pelland Huard s’est empressée de revenir chez elle en milieu de soirée. Vers 19h45, plus d’un mètre (quatre pieds) d’eau se trouvait dans son appartement de Montréal-Nord.

«Tout flottait, c’était atroce. Nous avons tout perdu. Nous allons tout jeter. Sinon, on risque de se retrouver avec des champignons», a-t-elle confié, soulignant qu’elle n’a pas d’assurance.

Repartir à zéro

Celle qui se retrouve à la rue avec son garçon de sept ans, Jonathan, devra se trouver un nouveau toit.

«Ce n’est pas évident de repartir à zéro, mais on prend un moment à la fois», assure-t-elle, embrassant son fils unique, qui était bien content d’avoir pu récupérer son poisson rouge.

Cette famille a dû être évacuée, tout comme une quinzaine d’autres résidences du nord de Montréal. Les sinistrés ont tous été pris en charge par la Croix-Rouge.

Tout reconstruire

Salvador Carbone, propriétaire d’un immeuble de 11 logements, doit tout démolir avant de rebâtir les deux appartements au sous-sol.

«Ça a fait comme un tremblement de terre. L’eau a tout emporté sur son passage et a tout fait chavirer. Ça a même arraché une porte», a-t-il dit.

M. Carbone ne se souvient pas d’avoir vu pareille situation au cours des 25 dernières années.

Un peu plus loin, rue Hébert, la pression de l’eau a littéralement défoncé des portes de garage. L’entrepôt de Stéphane et Martin Comeau est une perte totale.

«Les portes du garage ont plié sur le côté et les pentures ont carrément été arrachées. Nous avons pour au moins 15 000$ de dommages», indique l’un des frères Comeau.

Le pluviomètre de l’usine d’épuration de Montréal-Nord a indiqué que le volume de pluie était de 70mm à l’heure.

«Ce volume d’eau ne peut être absorbé par le réseau d’égouts quand ça tombe à un tel régime en si peu de temps», a conclu Michel Lemay, responsable des communications de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Commentaires