/news/currentevents
Navigation
Accident de travail

Apprendre à vivre heureux malgré l’amputation des deux jambes

Aurélien Bucquet
Capture d'écran / TVA Nouvelles Malgré l'accident qui a failli lui coûter la vie, Aurélien Bucquet a toujours eu la certitude qu'il remarcherait de nouveau.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a près de trois ans, Aurélien Bucquet survivait à un grave accident de travail, mais devait y laisser ses deux jambes. Après une longue réhabilitation, il apprend aujourd’hui à être heureux, malgré ce coup du destin. Ces deux enfants et sa femme l’aident énormément dans son cheminement.

Le 25 octobre 2010, alors qu’il travaillait sur un site de production d'asphalte, à Saint-Hubert, le dépoussiéreur en panne dans lequel il se trouvait s'est subitement mis en marche, lui broyant les deux jambes.

Après être sorti vivant d'une opération de sauvetage bien particulière, le jeune homme, qui avait 22 ans à l'époque, a dû faire le deuil de ses deux jambes. Un dur apprentissage l'attendait et de longs mois de réadaptation s'annonçaient.

Père de deux enfants

Au cours des trois dernières années, des moments heureux sont venus ponctuer cette douloureuse étape de sa vie, comme la naissance de ses deux garçons ainsi que son mariage avec Geneviève.

«Il y a des moments difficiles, mais on passe à travers avec les deux petits et Geneviève. On essaie de s'en sortir, tous les deux», affirme M. Bucquet.

Il a d'ailleurs recommencé les cours à l'Université - en administration - et essaie de porter de plus en plus ses prothèses, malgré la douleur.

Sa conjointe Geneviève l'a soutenu dans cette épreuve et admire le courage et la détermination dont il a fait preuve dans les dernières années.

Elle conclut avec philosophie qu'il est un exemple de courage : «Oui, il l'est, mais il y a juste lui qui ne le sait pas.»

 

Commentaires