/news/currentevents
Navigation
Varennes | Conseiller municipal

Il échoue à trois alcooltests

Un conseiller municipal de Varennes se retrouve derrière les barreaux

Il échoue à trois alcooltests
Photo Courtoisie Joël Beauchemin est en détention jusqu’à la tenue de son procès.

Coup d'oeil sur cet article

Un conseiller municipal de Varennes se retrouve en prison après avoir été arrêté en état d’ébriété pour la troisième fois en trois ans. Cette fois, en plus de l’alcool, il aurait conduit sans permis et aurait causé un accident.

Le conseiller du district #1 de Varennes a été arrêté avec les facultés affaiblies, dimanche. L’incident survient seulement deux mois après sa dernière et deuxième infraction. Selon la juge Louise Leduc, le risque de récidive de l’homme est trop élevé. Lors de l’enquête sur remise en liberté, elle a préféré le garder en détention jusqu’à la tenue de son procès.

En sens inverse

Dans la nuit du 17 au 18 août, les policiers de la Régie intermunicipale Richelieu-Saint-Laurent ont dû se rendre sur le boulevard de la Marine, où la voiture de Joël Beauchemin était retournée sur le toit. Elle venait de heurter une voiture stationnée en sens inverse.

Après avoir identifié le conducteur, les policiers l’ont soumis à un alcooltest, qui a confirmé la présence de 209 mg d’alcool dans le sang, soit plus du double de la limite permise. M. Beauchemin a alors été mis derrière les barreaux.

« Fâcheux événement »

Le maire de Varennes, Martin Damphousse, a pour sa part qualifié le tout de «fâcheux» et de «triste».

«Ce sont des accusations sérieuses et ça me déçoit que ça arrive à quelqu’un qu’on côtoyait, mais j’ose espérer que les événements ne viendront pas salir l’image de notre ville, soutient-il. Les accusations auxquelles il fait face sont dues à des événements qui ont eu lieu dans sa vie personnelle et non pas dans sa vie professionnelle, c’est pourquoi je crois que ça ne devrait pas avoir d’incidence sur notre réputation.»


• Joël Beauchemin sera de retour devant le tribunal demain.

- Avec la collaboration de Jean-Philippe Morin, Agence QMI

Joël Beauchemin

Conseiller depuis novembre 2009, il est délégué au comité de démolition, au comité Fête nationale, à la commission de services aux citoyens, au comité Infrastructures et au comité de développement durable.
46 ans
Marié, il est père de deux enfants
Il est entrepreneur dans le milieu de la plomberie depuis plus de 25 ans
Il a été professeur de karaté pendant 11 ans.
Première offense :
Le 11 septembre 2010, il est arrêté avec les facultés affaiblies. La limite permise d’alcool dans le sang a été dépassée.
Deuxième offense :
Le 10 juin 2013, il est arrêté pour les mêmes raisons. Son permis de conduire lui est retiré et il écope d’une amende de 1400 $.
Troisième offense :
Le 18 août 2013, il percute une voiture stationnée dans la voie inverse et est emprisonné. Il échoue à l’alcooltest avec plus de deux fois la limite permise d’alcool dans le sang.
Commentaires