/weekend
Navigation

Le week-end culturel de Léane Labrèche-Dor

Coup d'oeil sur cet article

La talentueuse comédienne se retrouve ces jours-ci en pleine répétition puisqu’elle sera de la distribution de la pièce Villa Dolorosa, présentée à l’Espace GO.

La talentueuse comédienne se retrouve ces jours-ci en pleine répétition puisqu’elle sera de la distribution de la pièce Villa Dolorosa, présentée à l’Espace GO. On pourra témoigner de son talent sur les planches à compter du 17 septembre, où elle sera aux côtés d’Anne-Élisabeth Bossé, David Boutin, Luc Bourgeois et Marilyn Castonguay dans une adaptation libre de Tchekhov, où il sera question de trois sœurs et un frère et de trois anniversaires ratés.

De plus, on verra cet automne la jeune actrice de 25 ans au petit écran à Télé-Québec dans la comédie Les bobos. Dirigée par Marc Labrèche, réalisateur et acteur, Léane Labrèche-Dor interprétera le rôle de Juliette, la fille unique d'Étienne Maxou. C’est avec un enthousiasme débordant qu’elle nous a confié ses coups de cœur culturels.

Quels sont vos coups de cœur littéraires?

«En ce moment, je suis en train de lire le roman policier, Inferno, du célèbre ­auteur américain Dan Brown. J’aime vraiment ce livre, où l’on retrouve son personnage fétiche, Robert Langdon. C’est idéal comme lecture de chevet. Et comme j’ai l’habitude d’alterner deux livres, question d’alterner les plaisirs, je viens d’entamer, O mon George, ma belle maîtresse. Ce sont des lettres d’amour on l’on retrouve les correspondances entre les écrivains, George Sand et Alfred de Musset.»

Quel est le spectacle que vous ne voulez pas manquer?

«J’irai voir au Théâtre La Chapelle le spectacle Ainsi parlait, d’Étienne Lepage et Frédérick Gravel, une prestation apparemment très bonne où l’on amalgame la danse au théâtre. C’est une reprise, je l’ai manqué lorsqu’il a été présenté au printemps dernier au Festival TransAmériques. Il reprend l’affiche le 3 septembre.»

Quel est le film à voir absolument?

«Je ne vais pas souvent au ­cinéma, je préfère davantage le théâtre, mais dès que j’aurai quelques minutes, je vais courir aller voir le film Jobs, la biographie de Steve Jobs, avec Ashton Kutcher. J’imagine que c’est super intéressant de voir cette courbe de vie, d’un homme d’abord hippie qui devient un grand chef d’entreprise avec ses hauts et ses bas. J’aime aussi voir les performances ­d’acteurs dans ce genre de film.»

Quelle est l’exposition qui attire votre attention?

«J’espère avoir le temps d’aller voir ­l’exposition sur Grace Kelly – Au-delà de l’icône au Musée McCord. L’exposition, qui dresse un portrait de la femme derrière le personnage, met en perspective sa véritable personnalité et ses valeurs. L’actrice, devenue princesse de Monaco, a marqué l’histoire, a fait rêver des ­milliers de femmes et a influencé la ­mode. Lettres d’amour, photographies et extraits de films y sont présentés. On a jusqu’au 6 octobre pour s’y rendre.»

Quelle est la musique qui joue dans votre iPod?

«Tout dépend du moment, néanmoins j’aime écouter de jeunes artistes montréalais émergents. Les auteurs-compositeurs-interprètes Chloé Lacasse et David Giguère, pour ne nommer que ceux-ci, ont un style musical que j’aime beaucoup. Par ailleurs, j’ai d’autres registres musicaux dans mon iPod, dont les Backstreet Boys, Britney Spears et Beyonce. Ce sont tous mes plaisirs ­coupables.»

Commentaires