/news/currentevents
Navigation
commission charbonneau

Cap sur le crime organisé

commission charbonneau

Coup d'oeil sur cet article

Les audiences de la commission Charbonneau se dérouleront en non-publication pendant deux semaines puisque les huit prochains témoins seront également entendus dans des procès criminels.


Les audiences de la commission Charbonneau se déroulent en non-publication puisque les procureurs vont entendre au cours des deux prochaines semaines huit nouveaux témoins liés à des procès criminels en cours ou à venir.

L'enquêteur Stephan Viens, responsable de l'opération Hégémonie, a été le premier à s'avancer à la barre ce matin. Pour protéger la preuve dans le procès durant lequel il sera amené à témoigner, son intervention devant la juge Charbonneau a été frappée d'une ordonnance de non-publication.

Rappelons que l'opération Hégémonie menée par la Sûreté du Québec a permis le démantèlement d’un important réseau de trafic de stupéfiants dans la municipalité de Stukely en Estrie. Selon la SQ, la tête présumée du réseau, Raymond « Ray » Coulombe - aujourd’hui décédé - se servait de son entreprise pour dissimuler ses activités illicites. Plusieurs individus sont accusés de complot. Leur procès débute aujourd’hui au palais de justice de Sherbrooke

Un autre témoin a succédé à l'enquêteur Viens, mais les médias ne peuvent révéler son identité pour des raisons de sécurité.

Les six prochaines personnes à s'avancer à la barre seront interrogées en lien avec leur implication dans les opérations policières Écrevisse et Diligence. Il s'agit des sergents Simon Riverin et Richard Ayotte, de l'enquêteur Jean-Marc Arel, de l’entrepreneur Paul Sauvé, du sergent Michel Patenaude et de Steve Laliberté.

La commission cherche à lever le voile sur l'infiltration du crime organisé dans l'économie légale, en particulier le domaine de la construction.

Opération Hégémonie
Juin 2011
Démantèlement d’un important réseau de trafic de stupéfiants dans la municipalité de Stukely, en Estrie. Selon la SQ, la tête présumée du réseau, Raymond «Ray» Coulombe – aujourd’hui décédé – se servait de son entreprise pour dissimuler ses activités illicites. Plusieurs individus sont accusés de complot. Leur procès commence aujourd’hui au palais de justice de Sherbrooke.
Opération Écrevisse
octobre 2010
Rafle policière qui mena à l’arrestation de plus de 80 personnes liées au marché de la drogue en Abitibi. Deux procès sont sur le point de s’ouvrir, l’un à Val-d’Or, l’autre à Montréal. Les présumés chefs du réseau – Yves Denis, Denis Lefebvre et Serge Pomerleau – font notamment face à des accusations de meurtre.
Opération Diligence
novembre 2009
Démantèlement d’un réseau de blanchiment d’argent lié aux Hells Angels de Trois-Rivières. Avec l’aide de facilitateurs, la supposée tête dirigeante de l’organisation, Normand «Casper» Ouimet, aurait infi­ltré des entreprises du milieu de la construction, dont celle de l’entrepreneur Paul Sauvé. Le choix du jury pour le procès aura lieu en décembre ou en janvier.
Commentaires