/news/politics
Navigation
Mairie de Montréal

Tous les candidats de Marcel Côté sous la même bannière

Coalition Montréal
Photo Ewan Sauves / Agence QMI Marcel Côté, candidat à la mairie de Montréal, a annoncé que tous ses candidats seront regroupés sous la nouvelle bannière Coalition Montréal - Marcel Côté.

Coup d'oeil sur cet article

Quoi qu’il advienne le 3 novembre prochain, Vision Montréal ne sera plus représenté à l’hôtel de ville de Montréal. Tous les candidats de la Coalition Montréal de Marcel Côté se présenteront sous la même bannière aux prochaines élections municipales, a annoncé dimanche l’aspirant maire.

Qu’ils proviennent du parti de Louise Harel, Vision Montréal, ou de l’ancien parti de Gérald Tremblay, Union Montréal, toutes les personnes qui appuient la candidature de Marcel Côté et qui briguent un siège à l’hôtel de ville font dorénavant partie de l’équipe Coalition Montréal – Marcel Côté.

Le candidat à la mairie a évoqué des «contraintes techniques» formulées par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), afin de justifier cette alliance.

«Après de multiples discussions, le DGEQ a rendu une décision, a indiqué Marcel Côté. La loi permet uniquement la coalition des candidats et comme la loi électorale possède un ensemble de restrictions de dépenses, ça rendait les communications presque impossibles.»

M. Côté a illustré son propos en expliquant qu’il lui était impossible d’assister et même de parler devant une assemblée si la salle avait été réservée et payée par Vision Montréal. «Cela aurait été considéré comme une dépense de Vision Montréal, pour ma candidature, soit un autre parti. C’est impossible selon la loi actuelle.»

Accompagné de plusieurs de ses candidats, le chef du parti maintenant nommé Coalition Montréal – Marcel Côté a répété à plusieurs reprises que cette décision avait pour seul objectif de «simplifier les communications.»

«Ceci ne change nullement les structures de la coalition, a-t-il assuré. Nous continuons à fonctionner comme nous fonctionnions.»

Fin de Vision Montréal?

Louise Harel et son parti Vision Montréal se dissocient de plus en plus de la campagne électorale en cours. Rappelons que le 2 juillet dernier, la chef s’était retirée de la course à la mairie de Montréal pour appuyer la candidature de Marcel Côté. Mme Harel annonçait alors que Vision Montréal se ralliait entièrement derrière la coalition de l’économiste.

Dimanche, en présentant le nom de son équipe, M. Côté a confirmé que tous les candidats provenant de Vision Montréal qui seront élus, siégeront pour la Coalition Montréal – Marcel Côté.

En point de presse, Louise Harel a assuré que ça ne signifiait aucunement la fin de Vision Montréal. «Vision Montréal continue d’exister, mais nous serons tous des candidats de la Coalition Montréal – Marcel Côté, parce qu’autrement, nous n’aurions pas pu être sur les mêmes dépliants, les mêmes brochures, les mêmes affiches, ni les mêmes tribunes. En fait, nous n’aurions pas pu faire campagne. Je pense qu’on ne peut pas se passer de moi au sein de la coalition», a-t-elle ajouté en riant.

Denis Coderre, aussi candidat à la mairie de Montréal, a vivement critiqué la nouvelle appellation de parti de son adversaire politique. Il s’agit d’un «bel exercice de maquillage», selon lui.

«Pour moi, c’est clair et la population n’est pas dupe : c’est la coalition Louise Harel – Marcel Côté – Marvin Rotrand», a soutenu M. Coderre.

 

Commentaires