/news/politics
Navigation
Politique fédérale

Course à trois dans les intentions de vote

vote
Photo Agence QMI / Archives

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Après une chute de popularité dans les enquêtes d’opinion, en juin, le Parti conservateur du Canada (PCC) est remonté dans les intentions de vote, selon un sondage de la firme Abacus Data remis en exclusivité à l’Agence QMI, mardi.

Lors de l’élection de 2011, le parti de Stephen Harper avait recueilli 40 % des suffrages.

D’après cette enquête d’opinion menée en ligne du 30 août au 4 septembre auprès de 1600 répondants, le PCC a gagné deux points de pourcentage au cours des trois derniers mois. Les conservateurs font désormais jeu égal avec les libéraux de Justin Trudeau (23 %). Le NPD récolte 21 % des appuis.

Toutefois, plus d’un électeur sur cinq (22 %) est indécis.

Au Québec, le Bloc québécois progresse de neuf points, avec 31 % des intentions de vote contre 22 % en juin. Le NPD (32 %) a également pris six points comparativement à juin alors que le Parti libéral du Canada (PLC) (25 %) a perdu huit points. Les conservateurs, pour leur part, reçoivent 10 % des intentions de vote.

La course à trois – PCC, PLC, NPD – est maintenue à l'échelle nationale si l’on considère les données des électeurs qui ont déjà fait leur choix. Les conservateurs obtiendraient 30 % des voix, les libéraux arriveraient deuxièmes à 29 % et les néo-démocrates seraient troisièmes avec 27 % des voix.

«Les conservateurs ont été en mesure d’atténuer (les impacts) de certaines mauvaises manchettes cet été, contenant l’élan des libéraux», a commenté le président et chef de la direction d’Abacus Data, David Coletto.

«Pour le moment, aucun parti ne se démarque des autres parmi les trois partis nationaux en cette fin d’été. La poussée des libéraux s’est arrêtée, les conservateurs ont cessé de perdre des points et le NPD conserve des appuis au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique», a ajouté M. Coletto.

 

Commentaires