/news/politics
Navigation
Charte des valeurs

B'nai Brith la contestera, si nécessaire

Bernard Drainville
Photo Archives / Agence QMI Le ministre Bernard Drainville a déposé le projet de charte des valeurs mardi dernier, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – L’organisation qui défend les intérêts de la communauté juive au Canada prévoit contester la charte des valeurs québécoises devant les tribunaux, si les dispositions qui ont été annoncées cette semaine deviennent loi.

«Si la charte est adoptée dans sa forme actuelle, B’nai Brith Canada, qui défend les droits de la personne pour tous les Canadiens, demandera le statut d’intervenant, en premier lieu au nom de la communauté juive, et pour protéger les droits de toutes les minorités dans la province de Québec», a indiqué Frank Dimant, président et chef de la direction de B’nai Brith Canada, dans un communiqué.

L’organisation est d’ailleurs entrée en contact avec le bureau du procureur général du Canada et du premier ministre Stephen Harper pour lui signifier son appui concernant une possible contestation de la constitutionnalité de la charte, si celle-ci est adoptée, dans son format actuel, par l’Assemblée nationale.

B’nai Brith a indiqué dans son communiqué que la charte des valeurs «menace la continuité des groupes minoritaires, religieux et culturels dans la province».

 

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.