/lifestyle/casa
Navigation
FLEURS ET JARDINS

Les hortensias paniculés, véritable apothéose estivale

Coup d'oeil sur cet article

Avec leurs énormes inflorescences coniques teintées de blanc, de rose et de pourpre, les hortensias paniculés (Hydrangea paniculata) créent une véritable apothéose estivale dans les jardins.

Avec leurs énormes inflorescences coniques teintées de blanc, de rose et de pourpre, les hortensias paniculés (Hydrangea paniculata) créent une véritable apothéose estivale dans les jardins. Bien qu’elle soit à son meilleur à la fin de l’été, leur floraison spectaculaire se déroule durant une période particulièrement prolongée pouvant s’échelonner sur parfois près de quatre mois.

Un entretien très facile

Peu exigeants et rarement attaqués par les ­insectes et les maladies, les divers cultivars d’hortensias paniculés donnent le meilleur d’eux-mêmes lorsqu’ils sont plantés dans un sol riche situé au plein soleil ou à la mi-ombre. Ainsi, ils apprécient qu’on épande du compost à leur base – environ 2,5 cm d’épaisseur – tous les printemps. De plus, ces arbustes préfèrent les sols humides, ils ne profitent pas lorsque la terre est trop sèche. En sol sec, il ­arrive parfois que les feuilles de certains hortensias flétrissent suite à une exposition trop prolongée aux brûlants rayons du soleil. Généralement, les feuilles reprennent leur position et leur bel aspect durant la soirée, mais pour éviter tout problème, il est recommandé de placer une couche de paillis organique d’une épaisseur de 5 à 7,5 cm au pied des hortensias récemment plantés et de les arroser une fois par ­semaine.

Les inflorescences des hortensias paniculés tournent au beige vers le milieu de l’automne, habituellement en novembre, et elles restent attrayantes même lorsqu’elles sont sèches. En fait, elles constituent un élément fort décoratif, et ce, durant tout l’hiver jusqu’au printemps suivant. Comme leurs ­inflorescences sont produites sur des tiges formées durant la saison en cours, on peut sans crainte tailler ces arbustes au printemps. Bien que la taille ne soit pas essentielle, ces végétaux gagnent à être élagués sévèrement au début du printemps afin d’améliorer la qualité de leur floraison. Les tiges qui portent les fleurs sèches peuvent être raccourcies à proximité des vieilles branches en y conservant un ou deux groupes de bourgeons.

Un classique

Quel jardinier ne connaît pas ce bon vieil hortensia paniculé Grandiflora, communément appelé hydrangée PeeGee? Cultivé depuis 1862, ce gros arbuste peu exigeant, très adaptable et rarement attaqué par les ­insectes et les maladies, est un véritable classique. Sa spectaculaire floraison constituée de grandes panicules blanches tournant au rose avec l’arrivée de l’automne ne laisse assurément personne indifférent tant elle est opulente. De plus, ses fleurs ­demeurent attrayantes durant une période exceptionnellement longue qui va du milieu de l’été jusqu’à ­novembre. Toutefois, ce cultivar très populaire par le passé a été délaissé au profit de superbes nouvelles variétés d’hortensias paniculés développées ces dernières années, telles que Bobo®, Diamant Rouge® et Sundae Fraise®. Mentionnons également les cultivars Burgundy Lace, Pinky Winky® et Quick Fire® qui apportent beaucoup de fraîcheur aux aménagements paysagers contemporains, car ils ont un port plus compact et une floraison différente de celle de Grandiflora. Ces derniers produisent d’énormes panicules composées d’un mélange de minuscules fleurs fertiles sans pétales et de fleurs stériles aux grands sépales blancs, ce qui leur confère légèreté et originalité.

En septembre, leurs inflorescences se colorent de rose pourpré.

Nombreux cultivars

Ces dernières années, une foule de nouveaux cultivars d’hortensias paniculés ont été mis en marché en Amérique du Nord. Voici la description de quatre des meilleurs cultivars disponibles sur le marché horticole canadien.


 

Hortensia paniculé Bobo® (Hydrangea paniculata Bobo® , syn. H. paniculata ‘Ilvobo’)

> Hauteur: 1 m 

> Largeur: 1,20 m

> Floraison: blanche en juillet et en août, prenant une teinte rose vers le début de l’automne

> Rusticité: zone 3

Voilà un cultivar absolument époustouflant! Bobo® n’atteint que 1 mètre de hauteur sur un peu plus en largeur et il se couvre durant presque tout l’été d’énormes panicules de fleurs blanches prennant une teinte rosée à l’approche de l’automne. Une pure merveille!

 

 

 

Hortensia paniculé Sundae Fraise® (Hydrangea paniculata Sundae Fraise®, syn. H. paniculata ‘Rensun’)

> Hauteur: 1,30 m 

> Largeur: 1,20 m

> Floraison: blanche en juillet, prenant une teinte rose en août et septembre

> Rusticité: zone 3

Parmi tous les cultivars d’hortensias paniculés, Sundae Fraise® est l’un de ceux qui possèdent la floraison la plus spectaculaire. Cet arbuste de petites dimensions, qui atteint près de 1,50 mètre de hauteur à maturité, produit au milieu de l’été de longues panicules de fleurs blanches qui atteignent parfois plus de 30 cm de longueur. En août et en septembre, ses inflorescences se colorent de rose, soit plus tôt que chez la majorité des autres cultivars d’hortensias paniculés.

 

 


Hortensia paniculé Pinky Winky® (Hydrangea paniculata Pinky WinkyTM, syn. H. paniculata ‘Dvppinky’)

> Hauteur: 2 m 

> Largeur: 1,50 m

> Floraison: blanche en août, prenant une teinte rose en septembre et au début d’octobre

> Rusticité: zone 3

La plupart des cultivars d’hortensias paniculés atteignent des dimensions plutôt imposantes et ne conviennent donc pas aux petits jardins urbains. Toutefois, le cultivar Pinky WinkyTM fait exception puisqu’il ­atteint environ 1,50 mètre de hauteur après une dizaine d’années.

Il produit de courtes panicules blanches à l’aspect très léger qui prennent à la fin de l’été et au début de l’automne une jolie coloration rose. En 2008, la Royal Horticultural Society d’Angleterre a décerné un Award of Garden Merit à ce superbe hortensia.

 



Hortensia paniculé Quick Fire® (Hydrangea paniculata Quick Fire®, syn. H. paniculata ‘Bulk’)

> Hauteur: 2 m 

> Largeur: 2 m

> Floraison: blanche de la fin de juin à août, prenant une teinte rose vers la fin de l’été et au début de l’automne

> Rusticité: zone 3

Cet hortensia paniculé fleurit un mois avant les autres cultivars. Dans le sud du Québec, sa spectaculaire floraison constituée de grandes panicules blanches débute dès la fin de juin et tourne au rose vers la fin de l’été, avant même que certains autres cultivars n’aient commencé à fleurir.

 

 

  • Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous recommande fortement de consulter ou de vous procurer l’excellent livre Les ­Hydrangées, écrit par Denis Bernard et publié aux éditions Du Sommet.

Les suggestions d’Albert

> Demain, dimanche 15 septembre, entre 9 h 30 et 16 h 30 aura lieu au Jardin Daniel A. Séguin l’événement Le Jardin autrement. Je vous invite à ­venir me rencontrer durant cette journée qui s’annonce des plus formidables. De 10 h 00 à 15 h 00, je présiderai un encan silencieux où seront entre autres proposés de superbes végétaux. Le ­Jardin Daniel A. Séguin est situé au 3211 rue Sicotte, à Saint-­Hyacinthe. Pour obtenir plus d’informations sur cet événement, vous pouvez téléphoner au (450) 778-0372.

> Vous êtes conviés à l’exposition annuelle de la Société de bonsaï et de penjing de Montréal qui se tiendra au Grand chapiteau du Jardin botanique de Montréal les 4, 5 et 6 octobre prochains. En plus de pouvoir contempler de magnifiques bonsaïs réalisés par les membres de cette société, vous ­aurez le privilège de rencontrer le grand maître en bonsaï ­Hiroyoshi Yamaji. M. Yamaji se joindra à cet événement en participant à une plénière, en faisant des consultations auprès des membres et du public, en faisant une démonstration le ­samedi et une tournée commentée des bonsaïs exposés durant la journée de dimanche. Pour obtenir plus d’informations concernant cette exposition, ­cliquez au:  www.bonsaimontreal.com.

  • Faites-moi parvenir une description des ­conférences et des ­expositions offertes par votre société d’hor­ti­culture. Je ne pourrai pas toutes les mentionner, mais je choisirai celles susceptibles ­d’intéresser le plus grand nombre de lecteurs. Vous pouvez ­m’envoyer un courriel à l’adresse suivante: amondor@journalmtl.com.
Commentaires