/lifestyle/casa
Navigation
Nouveau resto fusion indien à St-Henri

L’Inde imaginée par Jean de Lessard

Coup d'oeil sur cet article

Jean de Lessard œuvre dans le domaine du design d’intérieur depuis une vingtaine d’années, surtout dans le secteur commercial et résidentiel de luxe, ce qui lui a mérité plusieurs prix prestigieux dont ceux de l’Association of Retail Environment (en février dernier à Chicago) et de l’International Property Awards (l’an dernier à Londres).

Jean de Lessard œuvre dans le domaine du design d’intérieur depuis une vingtaine d’années, surtout dans le secteur commercial et résidentiel de luxe, ce qui lui a mérité plusieurs prix prestigieux dont ceux de l’Association of Retail Environment (en février dernier à Chicago) et de l’International Property Awards (l’an dernier à Londres).

Pour Rex Patel, qui lui a confié la décoration de Rasoï, un tout nouveau restaurant fusion indien qui vient d’ouvrir ses portes dans l’arrondissement St-Henri, il s’est dépassé puisqu’il a réussi à recréer l’Inde, pays de contrastes, de formes envoûtantes, d’épices au parfum pénétrant et de plats aux saveurs incomparables. Pour ce faire, M. de Lessard a privilégié un amalgame de formes géométriques et organiques, un heureux mélange de matériaux neufs et de matières recyclées et a combiné différents styles rappelant le passé colonial français.

MONDE VÉGÉTAL

Histoire de bien définir des aires privées tout en faisant une place aux piliers de bois qui faisaient partie de la bâtisse, M. de Lessard a eu la brillante idée d’intégrer une sorte de mur jaune ajouré (une sorte de garbhagriha) qui est devenu l’élément central du décor tout comme le mur qui se trouve directement derrière le bar où l’on a installé des panneaux de bis de dimensions et d’épaisseurs différentes ce qui donne du rythme à la pièce. Quant au plafond du Rasoï, il prend sa source dans le monde végétal, qui est à la base de l’art et de la culture du pays, dans l’art ancestral du tatouage au henné et dans la splendeur du Bollywood. Espace vivant et chaleureux, le Rasoï brille de tous ses feux grâce à une cloison de verre rose et ses lampes suspendues qui ont été fabriquées à Jaipur, une ville du Rajasthan que l’on surnomme la Cité Rose.

«Je pense que je design de Jean est génial, authentique. Il a en même temps quelque chose de différent, un je-ne-sais-quoi d’exotique» raconte M.Patel, visiblement très heureux du résultat.

Commentaires