/opinion/columnists
Navigation

Que des Québécois de souche ?

Coup d'oeil sur cet article

Selon certains commentateurs (comme Michèle Ouimet, de La Presse, qui, le 11 septembre, écrivait que le PQ voulait «charmer l’électorat francophone de souche allergique à la différence»), seuls des Québécois «pure laine» appuieraient la charte des valeurs québécoises.

Selon certains commentateurs (comme Michèle Ouimet, de La Presse, qui, le 11 septembre, écrivait que le PQ voulait «charmer l’électorat francophone de souche allergique à la différence»), seuls des Québécois «pure laine» appuieraient la charte des valeurs québécoises.

Ah oui ?

Voici des extraits de textes pro-charte écrits par des Néo-Québécois.

POUR LA NEUTRALITÉ

Karim Akouche, écrivain d’origine kabyle (lettre publiée dans le Huffington Post):

«Je m’élève contre la lâcheté et l’angélisme de notre élite bien-pensante et je réitère avec vigueur mon appui à la charte des valeurs québécoises, qui, répétons-le, sont des valeurs universelles.

«C’est la laïcité, seulement la laïcité, qui protégera les religieux, les non-croyants et le Québec. L’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas négociable, elle doit primer sur la liber­té religieuse, n’en déplaise aux fanatiques de tout acabit.

«À Rome, les étrangers devaient faire comme les Romains. Au Québec, on doit faire comme les Québécois. L’État chez lui; la mosquée, l’église et la synagogue chez elles, comme aurait dit Victor Hugo. La religion doit rester dans la sphère privée. L’espace public doit être neutre.

«Cheikh Justin, Hadj Couillard et Cheikha Françoise, vous avez, hélas, la mémoire bien courte. Il n’y a pas si longtemps, vos parents éclairés renvoyaient les curés à leurs églises. Aujourd’hui, vous vous agenouillez devant les islamistes qui grignotent insidieusement notre espace public.»

UNE EXIGENCE RAISONNABLE

Yolande Geadah, écrivaine d’origine égyptienne (lettre publiée dans Le Devoir):

«Il est faux de croire que la restriction des signes religieux porterait gravement atteinte à la liberté religieuse. (...) Certains mouvements sociaux instrumentalisent la religion à des fins politiques et visent à marquer leur territoire par la propagation de symboles religieux.

«D’où l’importance du principe de neutralité de l’État, seul garant de la liberté de conscience pour tous. Je suis d’accord avec le ministre quand il affirme que ce principe doit être personnifié concrètement par les fonctionnaires de l’État et par les prestataires de services publics, notamment les enseignants, à travers le renoncement d’afficher leurs croyances religieuses dans le cadre de leurs fonctions.

«Cette exigence me paraît tout à fait raisonnable et on fait de la surenchère en soutenant que cela porterait atteinte aux libertés fondamentales.»

L’ÉLITE DÉCONNECTÉE

Mustapha Amarouche, auteur d’origine kabyle (lettre publiée sur le site France Net Infos):

«On reproche à la charte de s’attaquer aux religions, alors qu’aucun de ses points ne porte atteinte à quelque religion que ce soit et aucun aspect ne remet en cause le droit de pratiquer librement son culte.

«Les Québécois sont offusqués de voir quotidiennement le parti pris flagrant des médias, particulièrement de Radio Canada, en faveur des anti-charte, a contrario de l’opinion publique majoritairement favorable.

«Prétendre que le port de signes religieux ostentatoires n’altère pas la neutralité de l’État est un signe d’angélisme béat, d’aveuglement, pour ne pas dire de malhonnêteté intellectuelle.»

PAS UN BLOC

On accuse le PQ de «diviser pour mieux régner».

Mais ce sont les adversaires de la charte qui créent une division artificielle entre les Québécois «de souche» et les immigrants!

Les Néo-Québécois ne forment pas un bloc homogène!

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.