/sports/hockey/canadien
Navigation
Canadien

La vision se confirme

Gabriel Dumont et Christian Thomas se retrouvent avec les réservistes

Michel Therrien
photo le journal de montréal, Ben Pelosse Michel Therrien

Coup d'oeil sur cet article

Michel Therrien avait parlé d’une vision pour décrire ses trios à l’ouverture du camp. Après deux matchs préparatoires et maintenant 38 joueurs au camp, le portrait du Canadien se dessine de plus en plus.

Il y avait une première constatation importante à l’entraînement du CH, hier, à Brossard. Therrien avait divisé ses effectifs en deux groupes, réunissant les vétérans et les aspirants à un poste sur une glace et ceux qui s’accrochent à ce camp sur la deuxième patinoire.

Les attaquants Gabriel Dumont, Christian Thomas, Michael McCarron, Sebastian Collberg, Patrick Holland et Nick Tarnasky, ainsi que le défenseur Magnus Nygren et le gardien Dustin Tokarski, ont fait partie du groupe des malheureux.

«Je n’ai pas à faire une grande lecture de ce qui se produit, sauf que je ne suis pas dans le groupe A, a dit Dumont. Ce n’est pas plaisant, mais c’est long, un camp ou une saison, a rappelé Dumont. Je m’y attendais un peu avec le match que j’ai connu lundi contre les Bruins. Je n’étais pas satisfait de ma performance. Si j’ai la chance de jouer une autre rencontre, je ferai tout en mon possible pour démontrer que je mérite d’être ici.»

«J’ai maintenant un obstacle devant moi et je dois me retrousser les manches», a conclu Dumont, qui devra passer par l’étape du ballottage advenant un renvoi dans la Ligue américaine avec les Bulldogs de Hamilton.

En conférence de presse, Therrien ne s’est pas éternisé au sujet de Dumont.

«La période d’évaluation n’est pas terminée», a-t-il répondu.

Rien d’officiel

Même s’il avait construit son équipe A, Therrien a refusé de dire qu’il a déjà placé toutes les pièces de son casse-tête.

«Pour faire une équipe, il faut toujours que tu performes, a-t-il logiquement analysé. Sur la base de ce qu’on a vu jusqu’ici, oui, ça ressemble à notre équipe, mais ça peut changer vite. Et si le joueur s’en va à Hamilton, l’important est qu’il performe. Les jeunes, de l’autre côté, cette fin de semaine, devront performer au mieux de leurs habiletés. Les performances dictent qui reste et qui va se faire rappeler. Ça ne changera pas, on n’a pas inventé la roue.»

Avec trois matchs préparatoires en quatre jours du 20 au 23 septembre (deux contre les Hurricanes et un contre les Devils), le CH aura encore besoin de plusieurs joueurs.

Thomas s’éloigne, Gionta se rappro­che

Acquis des Rangers de New York cet été dans l’échange de Danny Kristo, Thomas a aussi vu sa cote à la baisse. Décrit comme un candidat pour remplacer Brian Gionta au sein d’un trio offensif avec Tomas Plekanec et Rene Bourque, Thomas a perdu sa place.

«Oui, j’étais déçu de ne pas patiner avec les vétérans, a mentionné le fils de Steve Thomas. Je ne veux toutefois pas me décourager en essayant d’interpréter la composition des groupes à l’entraînement.»

Brandon Prust a servi de nouvel ailier à Plekanec et à Bourque. D’ici à quelques jours, Gionta devrait retrouver sa place en compagnie des deux vétérans, surtout qu’il a reçu le feu vert des médecins pour recommencer à s’entraîner avec contact.

«C’est une bonne nouvelle pour Brian, nous espérons qu’il jouera un match préparatoire afin d’être prêt pour la saison», a mentionné l’entraîneur en chef.

Bournival avec les grands

Il y avait aussi des heureux parmi les jeunes espoirs de l’organisation. Michaël Bournival appartient à cette catégorie. Auteur de deux buts contre les Sabres de Buffalo lors du premier match préparatoire, Bournival s’est entraîné avec le groupe des vétérans.

«J’étais content quand j’ai vu la feuille sur le tableau, a affirmé Bournival. Je reste toutefois calme, je prends ça une journée à la fois. J’ai été intense depuis le début du camp des recrues et j’ai réussi à me servir de ma vitesse pour me démarquer.»

Sur la glace A, l’ancien capitaine des Catarac­tes de Shawinigan formait un trio avec Gionta et Martin St-Pierre. On parlait donc de la cinquième unité.

Commentaires
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.