/news/currentevents
Navigation
Mont Washington

New Hampshire: Chute mortelle du Mont Washington pour un randonneur québécois

Chute mortelle pour un randonneur québécois
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un Québécois de 25 ans est mort, jeudi après-midi après avoir fait une chute en pleine randonnée sur le versant est du mont Washington, au New Hampshire.

Luc Paquette, originaire de Boisbriand, descendait la pente raide du sentier Tuckerman Ravine. Il a glissé sur le sol mouillé tout juste avant de chuter de 46 mètres sur une étroite corniche de la montagne.

Le jeune homme se serait aventuré hors du sentier pour remplir sa bouteille d’eau, selon ce qu’a rapporté le Service de la pêche et de la faune sauvage de l’État du New Hampshire.

Tentative de sauvetage

Les autres randonneurs, dont certains détenaient une formation médicale, se sont précipités vers lui pour lui prodiguer les premiers soins. Un appel au 9-1-1 a été logé vers 17h15.

«Les secours sur le terrain ont travaillé sur une petite corniche mouillée et traître pour tenter de sécuriser la victime et lui sauver la vie», peut-on lire dans un communiqué de presse publié par le Service de la pêche et de la faune sauvage.

Un hélicoptère de la Garde nationale est arrivé sur place peu avant 20h. Selon les autorités, ils ont eu de la difficulté à abaisser une civière de sauvetage puisqu’ils devaient descendre assez bas, tout en demeurant à une distance sécuritaire du bord de la montagne.

La victime a rapidement été conduite dans un hôpital de la région, où son décès a été constaté.

Sous le choc

La famille du défunt n’a voulu émettre aucun commentaire à la suite de la tragédie qui a emporté avec elle leur proche.

Joint en fin de soirée hier, Maxime Rousseau, un ami du randonneur, n’a pas non plus commenté le drame, désirant respecter le souhait de la famille.

Luc Paquette détenait un baccalauréat en génie mécanique de l’Université de Sherbrooke. Il travaillait à Montréal comme ingénieur pour l’entreprise CAE depuis quelque temps.

Le défunt avait d’ailleurs participé aux 48 heures de vélo pour la Fondation Rêves d’enfants tout juste samedi dernier.

– Avec l’Agence QMI

Commentaires