/news/currentevents
Navigation
Sherbrooke

Il bat son chien pour le tuer

L'animal avait mordu la conjointe du propriétaire

Coup d'oeil sur cet article

Parce qu’il avait mordu la conjointe du propriétaire de l’animal, un chien a été sauvagement battu, dimanche, à Sherbrooke, par l’homme affirmant qu’il n’avait pas d’argent pour payer l’euthanasie.

Le chien, de race Shar Pei, a été laissé pour mort sur la rive de la rivière Saint-François. « Juste avant, un passant a tenté de s’interposer, mais sans succès. Il a ensuite contacté les policiers », raconte René Dubreuil, porte-parole du Service de police de Sherbrooke.

Les patrouilleurs ont rapidement localisé l’individu. « L’homme a avoué son geste en disant que le chien en question avait mordu sa blonde dans la journée. Il a dit qu’il n’avait pas d’argent pour l’euthanasie et qu’il avait décidé de le tuer pour ensuite le jeter à la rivière », précise le porte-parole de la SQ.

Le suspect a même précisé où il avait laissé son chien. « Le chien n’était pas mort, mais il était dans un très piteux état sur le bord de la rivière », relate le policier du SPS.

Bien sûr, le pauvre chien a été confié aux bons soins de la Société protectrice des animaux de l’Estrie. « Nous ne savons pas encore si nous serons en mesure de le sauver », termine M. Dubreuil.

L’homme sera accusé de cruauté envers un animal. Il a passé la nuit en prison et il a dû se présenter menotté au palais de justice de Sherbrooke.

 

Commentaires