/news
Navigation
euthanasie | Canada

Canada: le débat sur l'euthanasie relancé après la mort d'un célèbre médecin

Jon Low
Photo Agence QMI Dr Donald Low

Coup d'oeil sur cet article

Le débat sur la légalisation de l'euthanasie a rebondi mercredi au Canada après le décès d'un célèbre médecin atteint d'une tumeur au cerveau et la publication d'une vidéo qu'il a enregistrée quelques jours avant sa mort.

Le Dr Donald Low, décédé le 18 septembre à l'âge de 68 ans, avait gagné en popularité en coordonnant l'endiguement de l'épidémie de SRAS qui avait frappé la région de Toronto en 2003.

Une semaine avant de mourir, il avait enregistré une vidéo bouleversante, publiée mardi sur Youtube dans laquelle il livre un long plaidoyer en faveur du droit au suicide assisté.

L'oeil droit fermé, la paupière gauche maintenue ouverte par un sparadrap et la voix posée, M. Low explique dans cette vidéo de sept minutes ne pas avoir «peur de mourir».

«Je sais que je vais mourir, ce qui m'inquiète c'est comment je vais mourir», dit-il, la voix fatiguée.

Diagnostiqué d'une tumeur cancéreuse au cerveau en février dernier, le Dr Low confie être «frustré de ne pas être en mesure de contrôler (sa) propre vie, de ne pas être en mesure de prendre une décision pour moi-même quand trop, c'est trop».

L'euthanasie «est illégale au Canada, et cela va prendre du temps pour que l'on soit assez mature pour permettre de mourir dans la dignité».

«Pourquoi laisser les gens souffrir sans raison alors qu'il existe une alternative? Je ne comprends pas», ajoute-t-il.

Sa veuve Maureen a expliqué aux médias locaux que le couple avait envisagé de se rendre en Suisse, où l'euthanasie est pratiquée, mais que finalement le Dr Low a choisi de rester au Canada, où il est décédé des suites de son cancer en compagnie de ses proches.

Interrogé par l'AFP, le ministère fédéral de la justice a assuré que le gouvernement de Stephen Harper «n'a pas l'intention de rouvrir ce débat», tout en notant que «cette question émeut et divise beaucoup de Canadiens».

En juin dernier, le gouvernement indépendantiste du Québec avait présenté un projet de loi visant à autoriser dans la province francophone l'euthanasie sous la forme d'une «aide médicale à mourir», ce qui constituerait une première dans le pays. Ce projet de loi 52 doit être débattu au parlement québécois cet automne.

L'euthanasie est peu répandue en Amérique du Nord: seuls quatre États américains l'autorisent, l'Oregon, l'État de Washington et le Montana, dans l'ouest des États-Unis, et depuis fin mai, le Vermont, dans le nord-est du pays.

Commentaires