/news/politics
Navigation
Conseil du statut de la femme

Le gouvernement maintient les nominations

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement n’a pas l’intention de dégommer les quatre nouvelles membres du Conseil du statut de la femme (CSF), malgré les pressions des partis d’opposition.

Les députés ont voté mercredi une motion «réaffirmant l’indépendance du Conseil du statut de la femme» et enjoignant «le gouvernement péquiste à surseoir aux quatre dernières nominations». Minoritaire, le Parti québécois n’a pas réussi à empêcher l’adoption de la motion des libéraux, mais ne se sent pas du tout lié par ce texte. «Elles vont demeurer membres du CSF et, maintenant, je souhaite qu’elles travaillent en paix. Je pense que le débat est terminé, on a mis un point final avec le vote», a soutenu la ministre Agnès Maltais (photo), au sortir de la chambre. La ministre de la Condition féminine s’était défendue plus tôt d’avoir choisi Julie Latour, Lucie Martineau, Leila Lesbet et Ann Longchamps en raison de leurs convictions politiques. «Il n’y a aucun “Post-it” sur ces noms-là, je n’ai aucune idée de leur affiliation politique, ce ne sont pas des femmes partisanes», a-t-elle lancé.

Commentaires