/news/currentevents
Navigation
restaurant | contravention

451 $ pour une facture égarée

Un restaurateur mis à l’amende pour ne pas avoir donné directement l’addition au client

451 $ pour une facture égarée
Photo le journal de montréal, christine bouthillier Guy Caron croit qu’il lui en reste de moins en moins dans les poches au fil des exigences gouvernementales, surtout depuis qu’il a écopé d’une amende de 451 $ pour avoir laissé une facture sur le comptoir.

Coup d'oeil sur cet article

Un restaurateur de Saint-Joseph-du-Lac pourrait se priver d’une semaine de salaire s’il doit payer la contravention dont il a hérité pour avoir simplement laissé une facture sur le comptoir.

Un restaurateur de Saint-Joseph-du-Lac pourrait se priver d’une semaine de salaire s’il doit payer la contravention dont il a hérité pour avoir simplement laissé une facture sur le comptoir.

Il y avait foule chez Gérard Patates Frites lors du passage du client mystère de Revenu Québec en cette journée de juillet.

Complètement débordée, la serveuse aurait omis de lui remettre directement la facture et l’aurait laissée sur le comptoir. Elle ignore ce qu’il est advenu de la facture.

Mal lui en prit, car le propriétaire du restaurant a reçu le lendemain la visite d’un inspecteur et écopé d’une amende de 451 $ pour avoir fourni un repas «sans remettre sans délai une facture», peut-on lire sur le constat d’infraction.

«Je ne suis pas en colère parce que j’ai une contravention, je suis en colère parce que je n’ai rien fait!» martèle, ulcéré, Guy Caron, le propriétaire du restaurant.

L’inspecteur aurait vérifié si l’addition avait été entrée dans le système de caisse et elle y était bel et bien, soutient l’entrepreneur.

Trop cher

«Quand j’ai vu le montant de la contravention, j’ai sorti l’inspecteur d’ici», relate Guy Caron.

Celui qui a pris la relève de son père aux commandes de Chez Gérard Patates Frites estime que ce genre d’intervention nuit aux petites entreprises et il a contesté la contravention. «En plus, 98% des gens ne prennent pas leur facture. Ils la jettent par terre», souligne-t-il.

C’est ce que croient aussi plusieurs clients rencontrés sur place. «Si je n’avais pas de compagnie, je mettrais la facture dans la poubelle!» mentionne Jean Trottier, qui conserve les additions pour la déclaration de revenus de son entreprise.

Roger Caron (sans lien de parenté avec Guy Caron) estime qu’une facture laissée sur la table est une facture remise au client. «On me l’offre toujours et je la refuse», souligne-t-il.

D’autres cas

Un autre restaurateur de la région avoue avoir reçu une contravention pour les mêmes raisons, mais n’a pas voulu accorder d’entrevue au Journal.

Un restaurant Tim Hortons de la Rive-Nord aurait aussi reçu la visite d’un inspecteur, selon une gérante de la chaîne. Une employée aurait tendu une facture à un client, mais l’aurait gardée devant son refus.

L’inspecteur lui aurait dit qu’elle aurait dû la donner quand même, mais aucune contravention n’aurait été remise.

«Même si le client n’en veut pas, on est obligé de remettre une facture, mais c’est une perte de temps! On est chronométré. Le matin, on ne doit pas dépasser 24 secondes par client, raconte Marie-Michelle Veilleux, gérante d’un autre Tim Hortons. Si le client au service à l’auto paye et part, on ne peut rien faire.»

Commentaires