/news/currentevents
Navigation

Des muscles mis à l’épreuve

Des équipes tirent un avion de ligne à mains nues pour Olympiques spéciaux Québec

Des muscles mis à l’épreuve
Photo le journal de montréal, christine bouthillier Si le plaisir était au rendez-vous, la compétition s’est fait sentir dès que le Défi 767 a commencé.

Coup d'oeil sur cet article

Quelque 26 équipes se sont affrontées dans un défi de taille hier : celui de tirer à la corde le plus rapidement possible un avion de ligne.

Quelque 26 équipes se sont affrontées dans un défi de taille hier : celui de tirer à la corde le plus rapidement possible un avion de ligne.

«C’est plus lourd qu’un détenu!» rigole le policier Éric Côté, tout juste après avoir tiré le mastodonte de 73 000 kg sur 3,7 mètres avec 14 collègues de son poste de quartier.

Organisé par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), l’événement, qui en était à sa 13e édition, amasse annuellement près de 40 000 $ pour Olympiques spéciaux Québec (OSQ), afin de financer leur programme de compétitions dans 17 sports.

Différents corps policiers y participaient, mais la compétition était ouverte au public et aux entreprises, qui ont aussi pu tenter leur chance et former une équipe moyennant 1500 $.

«La relation entre les policiers et OSQ est très forte, très intense», souligne Pierre Bélanger, directeur général d’OSQ.

Car le Défi 767 s’inscrit dans une importante collecte de fonds des agents de la paix pour OSQ: la Course au flambeau, qui est la deuxième source de ­financement de l’organisme.

Se faire des amis

Olympiques spéciaux Québec, c’est une façon pour des jeunes différents de faire du sport, mais aussi de socialiser.

«Ça m’apporte des médailles... et des amis!», lance Gabriel Alem, 22 ans, rencontré sur place. Avec d’autres athlètes d’OSQ, il a effectué un tir symbolique de l’avion en ouverture de l’événement d’hier.

«La prochaine fois, j’aimerais ça, tirer un gros camion», sourit-il, soulignant qu’il avait donné son 100 %.

  • L’équipe du poste de quartier 5 du SPVM a été la plus rapide avec 7,3 secondes.
  • L’équipe la plus légère à avoir réussi à tirer l’avion est celle des Services environnementaux Faucon, qui a aussi été élue la plus dynamique.
Commentaires