/entertainment/movies
Navigation

Robin des bois en met plein la vue

La comédie musicale émerveille les Parisiens

Robin des bois en met plein la vue
Photo courtoisie Marianne est interprétée par la Québécoise Stéphanie Bédard, qui s’est fait connaître à Star Académie.

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle comédie musicale Robin des bois, qui a pris l’affiche au Palais des Congrès de Paris la semaine dernière, possède tous les ingrédients pour devenir le grand succès de la prochaine année en France.

La nouvelle comédie musicale Robin des bois, qui a pris l’affiche au Palais des Congrès de Paris la semaine dernière, possède tous les ingrédients pour devenir le grand succès de la prochaine année en France.

360 000 billets vendus à ce jour, 160 000 albums écoulés, Robin des bois connaît déjà un succès commercial en France. Comme c’est maintenant le cas avec les comédies musicales, tout avait été mis en place pour créer l’attente. Un album qui sort plusieurs mois à l’avance, des extraits qui tournent en boucle à la radio et des artistes, le chanteur Matt Pokora en tête, qui font des apparitions dans les médias. Robin des bois était donc attendue au tournant. Cette fois-ci, l’attente valait le coup puisque ce nouveau spectacle musical en met plein la vue. Robin des bois ne lésine pas sur les moyens techniques et regorge de belles trouvailles scénographiques.

Plusieurs Québécois dans l’aventure

Derrière ce grand show se cache le metteur en scène québécois Michel Laprise, qui a notamment travaillé avec le Cirque du Soleil et sur la dernière tournée de Madonna MDNA. Dans une mise en scène époustouflante, mêlant acrobaties, break dance, effets spéciaux et ombres chinoises, le Québécois prouve une fois de plus qu’il joue dans la cour des grands. «Du jamais vu dans un spectacle made in France», écrivait Le Parisien la semaine dernière.

Robin des bois a en effet un côté très nord-américain dans sa façon de mélanger les genres et dans ses effets visuels saisissants. Spectacle complet, énergique et rythmé par des tableaux dont les décors et les ambiances changent constamment, le spectacle est porté par de jeunes interprètes aux multiples talents. C’est le chanteur français Matt Pokora qui tient le rôle titre alors que Marianne est interprétée par la Québécoise Stéphanie Bédard, qui s’est fait connaître à l’émission Star Académie. Le chanteur montréalais de R&B Marc Antoine interprète quant à lui Petit-Jean. Les Français Dumé, Nyco Lilliu, Caroline Costa et Sacha Tran complètent la distribution. Bien que les paroles des chansons nous échappaient quelques fois hier soir à cause d’une sonorisation qui n’était pas toujours au point, les sept chanteurs-danseurs relèvent bien le défi de la comédie musicale.

Une grande place au visuel

Ce qui nous interpelle le plus dans ce Robin des bois, c’est son côté visuel. Dans sa scénographie, dans ses chorégraphies, dans ses décors et dans sa mise en scène, le spectacle subjugue le spectateur. Même le plus réfractaire aux comédies musicales ne peut rester insensible aux prouesses techniques des danseurs et à l’ingéniosité de la mise en scène. On a qu’à penser à cette énorme cible qui se transforme en cheval grâce à une projection vidéo et à un travelling ou à cette bagarre d’ombres chinoises entre marionnettes et vrais danseurs. Robin des bois est un spectacle à grand déploiement qui ne tombe jamais dans le kitsch malgré la mièvrerie de l’histoire.

Commentaires