/news/health
Navigation
Proches aidants

Chercher de l'aide avant de craquer soi-même

Malade
Photo Fotolia La FFAPAMM souhaite que les proches des malades développent le réflexe de chercher de l'aide avant de craquer eux-mêmes.

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale (FFAPAMM) souhaite que les proches des malades développent le réflexe de chercher de l'aide avant de craquer eux-mêmes.

 

C'est le message qu'envoie la Fédération lors de sa campagne de sensibilisation, qui se déroule jusqu'au 12 octobre.

Alors qu'il était au bord du gouffre, Lord Morris, dont la conjointe est atteinte d'un trouble bipolaire, a trouvé de l'aide auprès de la FFAPAMM. «On m'a appris à être un bon aidant et à comprendre la maladie», a-t-il dit.

Dans la mesure où le bien-être des malades passe par un cadre familial serein, la présidente de la FFAPAMM, Christiane Trudel, croit qu'il est essentiel de soutenir l'entourage. «Apprendre à vivre avec une personne atteinte de maladie mentale est difficile et pesant. On n'en sort jamais indemne», a-t-elle affirmé.

Commentaires